1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English

Artistes · Solistes · Anna Reinhold · mezzo-soprano

L’enfance d’Anna Reinhold est bercée par la musique de chambre ; sa passion première est bien celle de la mélodie, du lied, qu’elle part étudier à Vienne. Par la suite, au CNSM de Paris, elle découvre la musique baroque auprès de Kenneth Weiss qui lui ouvre de nouveaux horizons: une audition, et la voici dans la pépinière du Jardins des voix, formidable expérience qui la propulse immédiatement dans le rôle de Cybèle dans la reprise d’Atys de Lully avec les Arts Florissants. Elle y fait de belles rencontres et enregistre avec le luthiste Thomas Dunford le programme Labirinto d'Amore

Parallèlement à son ascension baroque, elle fréquente de prestigieux festivals de musique de chambre, comme les Musicales de Colmar où elle interprète La chanson Perpétuelle de Chausson avec le Quatuor Takács, le West Cork Chamber Music Festival où elle chante notamment le Journal d’un disparu de Janacek avec le ténor Mark Padmore et le pianiste Julius Drake. On la retrouve encore au Festival Academy Budapest avec les Scènes d’un roman de Kurtág et enfin, prochainement, dans la programmation du Théâtre de la Ville et à l’invitation de Marc Coppey, le Pierrot Lunaire de Schönberg.

Vous trouverez ci-dessous les différents répertoires que propose Anna Reinhold.

Mélodies & Lieder

Anna Reinhold Photo Charles Plumey Ld
photo Charles Plumey

Anna Reinhold et ses deux partenaires priviliégiés, José Gallardo et Emmanuel Olivier proposent :

- un récital Parlando qui illustre un moment important de la musique vocale européenne. En réaction aux effusions romantiques et au wagnérisme, une expression plus sobre mais subtile, modelée sur la voix parlée apparaît. C’est notamment ainsi que la musique vocale européenne entra dans la modernité. On en reconnaît les prémices dans les Enfantines de Moussorgski qui impressionneront fort, lors de son voyage de jeunesse en Russie, le futur compositeur des Chansons de Bilitis. La voie sera alors ouverte aux musiciens qui, dans tous les pays d'Europe, s'attacheront à saisir musicalement les inflexions et les rythmes de leurs langues respectives, en puisant tour à tour dans la poésie d’avant-garde, les traditions populaires ou l’art des diseuses de cabaret : Ravel, Schoenberg, Weill, Bartok, Prokofiev, Puccini, Falla... nous en donnons ici quelques exemples :

Moussorgski - Enfantines
Debussy - Chansons de Bilitis
Ravel - Histoire naturelles
Lieder de Schönberg et Berg
Kurt Weill Songs

- un récital de lieder romantiques et postromantiques
L'idée est de créer une sorte de constellation poétique autour de ce qui peut être considéré comme l'emblème de l'intériorité romantique, L’amour et la vie d’une femme. C'est donc là le fil d'Ariane qui guide ce programme consacré à l'univers affectif du lied au sein duquel se glissent quelques pièces pour piano apparaissant comme des lieder sans paroles.

Schumann - Frauenliebe und Leben, Op. 42, 1840
Dvorak - Zigeunerlieder, Op. 55, 1880
Korngold - 5 Lieder, Op. 38, 1940-7
Brahms - Intermezzi, Op. 118, 1893

- un programme de mélodies espagnoles et françaises avec des affinités stylistiques :

Granados - La Maja dolorosa (des Tonadillas al estilo antiguo, 1910)
Falla - 7 Chansons populaires espagnoles, 1914-15
Guridi - 6 Chansons castillanes, 1939
Ravel - Don Quichotte à Dulcinée, 1932-3
Ravel - Chants populaires, 1909-10

Anna Reinhold Photo Charles Plumey 2657 2000
photo Charles Plumey

Musique de chambre

Autres oeuvres avec piano et avec piano et d’autres instruments :

Fauré - La Chanson d’Eve, Op. 95, 1906-10
Ravel - Chansons madécasses avec piano, flûte et violoncelle, poèmes de Mallarmé, 1925-6
Chausson - Chanson perpétuelle avec quatuor à cordes et piano, 1898
Lekeu - Trois poèmes avec quatuor à cordes et piano, 1892
Respighi - Il tramonto avec quatuor à cordes, 1914
Brahms - 2 Lieder, Op. 91 avec alto et piano, 1884 & 1863-4
Charles Loeffler - Quatre poèmes, Op. 5 avec alto et piano, 1904

Oeuvres avec orchestre ou ensemble instrumental :

Berio - Folk songs, 1964
Berlioz - Nuits d’été, Op. 7, 1841
Wagner - Wesendonck, 1857-8
Berg - Altenberg lieder, Op. 5, 1911-2
Schönberg - Pierrot lunaire, Op. 21, 1912
Boulez - Le Marteau sans maître, 1955

Mi Corazón Español

Anna Reinhold chante les Canciones españolas antiguas de Federico García Lorca (1898 - 1936) ainsi que des oeuvres de Falla, Granados, Albeniz... avec le guitariste argentin Quito Gato.

La musique traditionnelle était pour Federico García Lorca une grande source d’inspiration. Il est probable que la conséquence la plus importante qui découlait de tout son travail de recherche sur la culture espagnole a été, en plus de ses œuvres littéraires, les Canciones populares españolas, très importantes dans la répercussion sur la vie musicale de la 2ème République (1931-1936) où elles apparaissent dans les chants républicains pendant la guerre civile. Il a lui-même harmonisé les mélodies qu’il a récolté dans toute l’Espagne, et particulièrement dans les campagnes. Il a réalisé l’enregistrement de toutes ces chansons avec la danseuse et chanteuse flamenco Encarnación López Júlvez, dite La Argentinita (1895-1941), pour le label “La Voz de Su Amo” en 1931. Il semble que l’idée est partie du torero, dramaturge et producteur Ignacio Sánchez Mejías. Lorca a utilisé beaucoup de ces chansons dans ses oeuvres théâtrales. Dans ses lettres, Lorca remarque la beauté de la poésie traditionnelle transmise oralement de génération en génération (García Lorca, Obras completas. III, 460: “qu’est-ce encore que la poésie? Maintenant nous pouvons arrêter d’écrire ce que nous pensons être de la poésie devant les poèmes magnifiques des paysans”.

Quito Gato est né à Buenos Aires en Argentine, il reçut sa formation en piano et guitare au Conservatoire National de Musique Carlos López Buchardo avant de se perfectionner en direction d’orchestre, composition, flûte à bec et percussions dans son pays, puis à Santiago du Chili, Brasilia, Curitiba et Boston. A partir de 1992, il se forme à la musique ancienne sur instruments d'époque, comme le luth, la guitare baroque, la vihuela et le théorbe sous la direction de Hopkinson Smith et de Eduardo Egüez. Depuis, il se produit tant comme directeur d’ensembles que comme soliste ou membre de différentes formations dans les principaux théâtres de l'Amérique du Sud, des Etats-Unis et d'Europe. Il a notamment effectué une vaste tournée en Asie pour diffuser la musique baroque hispano-américaine en Malaisie, Thailande, Corée du Sud, Indonésie et Inde.

Il collabore régulièrement avec les ensembles L'Arpeggiata, La Cappella Mediterranea, Le Concert d’Astrée, The Rare Fruits Council, L’Ensemble Clematis, Les Agremens, et La Capilla Real de Madrid et assure des master-classes de luth et de basse continue en Argentine, au Brésil, en Espagne et en France.

En 2007, il a crée l'ensemble Glossarium qui aborde divers répertoires, de la Renaissance aux Baroques espagnol et sud-américain.

Il a réalisé de nombreux enregistrements pour les labels Virgin, Naive, K617, Alpha, Naxos, Sony, MA Recordings, Testigo, Musica Ficta...

Quito Gato Photo Dr
Photo DR

Aspettate! Adesso Canto!

Attendez ! Je vais chanter !

Du rire aux larmes, ce programme propose la cantate de Cesti, Aspettate! Adasso Canto, le déchirant Lamento d’Arianna de Monteverdi, seule pièce extraite de l’opéra L’Arianna qui nous soit parvenue, et enfin la tragique cantate profane de Clérambault inspirée par la figure antique de Médée.

avec

Florence Malgoire, violon
Lucile Boulanger, viole de gambe 
Kenneth Weiss, clavecin

Monteverdi - Lamento d'Arianna
Cesti - Aspettate! Adesso Canto
Clérambault - Médée

Avec des oeuvres instrumentales de Merula, Frescobaldi, Mayone, Fontana & Francoeur

Lagrime mie

Anna Reinhold Photo Charles Plumey 2017 L1001352 Cut
photo Charles Plumey

Le théâtre des émotions au XVIIe siècle en Italie

avec Quito Gato, luth et guitare baroque

Alessandro Piccinini 1566 - ca.1638
Tocatta

Barbara Strozzi 1619 - 1677
Lagrime mie

Girolamo Frescobaldi 1583 - 1643
Ti lascio anima mia

Michelangelo Galilei 1575 - 1631
La volta

Girolamo Kapsberger 1580 – 1651
Figlio dormi

Giovanni Granata 1620 - 1687
Capricio sopra la ciacona

Girolamo Frescobaldi
Begli occhi

Girolamo Frescobaldi
Così mi disprezzate

Alessandro Piccinini
Aria sopra la romanesca

Marco Marazzoli 1602 - 1662
Begli Occhi

Barbara Strozzi
L’Eraclito amoroso

Claudio Monteverdi 1567 - 1643
O Rosetta

Barbara Strozzi
Che si puo fare

Ensemble Il Caravaggio

Il Caravaggio

Anna Reinhold crée avec la claveciniste Camille Delaforge et la violoncelliste Alice Coquart, l'Ensemble Il Caravaggio

Biographie

Anna Reinhold Photo Charles Plumey Oct 2017 Small
photo Charles Plumey

Anna Reinhold étudie l’art du Lied à l’Université de Vienne avec Walter Moore et le chant auprès de Jean-Louis Dumoulin, Françoise Pollet et Malcolm Walker avant de rejoindre la classe d’Isabelle Guillaud au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle découvre la musique baroque dans la classe de musique de chambre de Kenneth Weiss.

En 2011, elle intègre le Jardin des Voix, la pépinière de talents des Arts Florissants et est immédiatement choisie par William Christie pour chanter le rôle de Cybèle où elle triomphe, dans la reprise d’Atys de Lully à l’Opéra de Versailles et à la Brooklyn Academy of Music à New York. 

Depuis, Anna mène une carrière internationale et se produit sur les scènes d’Opéra sous la direction de chefs d’orchestre tels que William Christie, Jean-Claude Malgoire, Jonathan Cohen, Paul Agnew, Leonardo Garcia-Alarcon, Alessandro Moccia, Raphaël Pichon et Ryan Brown. On a pu l’entendre tout récemment dans le rôle d’Isabella dans L’Italienne à Alger de Rossini à l’Atelier Lyrique de Tourcoing et au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, dans le rôle Marzia dans Catone in Utica de Vivaldi à Washington et à New York, et est en tournée aux Pays-Bas dans la Messe en si mineur de J. S. Bach avec le Nederlandse Bachvereniging sous la direction de Jos van Veldhoven.

Elle se produit en récital avec les pianistes José Gallardo et Emmanuel Olivier et a collaboré avec le luthiste Thomas Dunford avec le programme Labirinto d'Amore. En 2015, invitée par Marc Coppey aux Musicales de Colmar, elle interprète entre autres, La Chanson Perpétuelle d’Ernest Chausson avec le célèbre Quatuor Takács et revient en 2017 pour le Pierrot Lunaire d'Arnold Schönberg qu’elle chante également à l’Espace Cardin dans la programmation du Théâtre de la Ville. En 2016, elle se produit dans une série de concerts au célèbre West Cork Chamber Music Festival en Irlande accompagnée par Fredrik Bock, luthiste, et expérience inoubliable, elle interprète le Journal d’un disparu de Janáček avec le ténor Mark Padmore et le pianiste Julius Drake ainsi que les Chansons Madécasses de Ravel et la Chanson d’Eve de Fauré aux côtés de Adam Walker, flûte, Adrian Brendel, violoncelle et José Gallardo, piano. Toujours en 2016, Anna Reinhold se produit au Festival Academy Budapest et chante notamment les Scènes d’un roman de György Kurtág aux côtés de Gábor Homoki, violon, András Szalai, cymbalum et Zsolt Fejérvári, contrebasse, et les Histoires Naturelles de Ravel avec José Gallardo.

Anna participe à de nombreux enregistrements dont la Messe en si mineur de J. S. Bach avec l’Ensemble Pygmalion dirigé par Raphaël Pichon qui reçoit un Diapason d’Or, le récital Labirinto d'Amore - Choc de Classica - avec le luthiste Thomas Dunford pour le label Alpha ; Les Héroïnes de Venise chez Cavalli avec la Cappella Mediterranea sous la direction de Leonardo Garcia-Alarcon pour le label Ricercar qui reçoit de nombreuses récompenses dont un Diapason d'Or ; Bien que l'Amour - Diapason d'Or et Choc Classica -, un programme d'Airs sérieux et à boire avec Les Arts Florissants sous la direction de William Christie chez harmonia mundi ou encore Les Orphelines de Venise, oeuvres sacrées de Vivaldi, avec Les Cris de Paris sous la direction de Geoffroy Jourdain chez Ambronay Editions.

Depuis 2013 elle enseigne à l’Institut d’Etudes Politiques – Sciences Po Paris dans le cadre d'un atelier artistique. Elle est co-fondatrice de l'Ensemble Il Caravaggio .

Pour les engagements d'opéra veuillez contacter
Réda SIDI-BOUMEDINE à RSB Artists
La Falconnière, A2, F-69340 Francheville, FRANCE
Tel : +33 6 747 617 97 | Fax : +33 4 861 724 30

Anna Reinhold Les Arts Florissants Recad