1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English

Artistes · Solistes · Liana Gourdjia · violon

La violoniste Liana Gourdjia a été saluée pour « sa sonorité étonnamment pure, son sens artistique et son lyrisme enchanteur ». A l’âge de six ans, Liana apparaît à la télévision russe et elle devient célèbre dans toute la Russie, donnant de nombreux concerts sur les grandes scènes de son pays natal, notamment dans la grande salle du Conservatoire Tchaïkovski à Moscou ou la Philharmonie de Saint Pétersbourg. Elle joue pour le Pape Jean-Paul II au Vatican, à l’Unesco à Paris et aux Jeux Olympiques d’Atlanta. Elle est lauréate du Concours International Tchaïkovski pour jeunes artistes à Sendai au Japon et ses concerts sont présentés par les radios et télévisions russes et européennes.

De 2009 à 2011, Liana Gourdjia est en résidence auprès de l’Orchestre Symphonique de Montgomery aux Etats-Unis où elle occupe la fonction de violon solo, tout en donnant concertos et récitals. Elle retournera au festival de Marlboro pour la troisième année consécutive à l’été 2012. Parmi ses autres engagements récents ou à venir, on notera des récitals en Suisse, en France et aux Etats-Unis - Musicales de Colmar, Salines en Musique (Jura) Festival Juventus, Festival International de Wissembourg. Elle donne son premier récital au Théâtre de la Ville à Paris en janvier 2012.

Liana a remporté le Concours International de Sion-Valais et elle est lauréate des concours Michael Hill en Nouvelle-Zélande, de Corpus Christi, Hudson Valley et Kingsville. Elle a été accompagnée par les orchestres de Fort-Wayne, Hudson Valley, Ashville, City Music Cleveland, l’Orchestre Philharmonique Lithuanien, Cleveland Chamber Orchestra, l’Orchestre de l’Université de l’Indiana, du Cleveland Institute of Music, sous la direction de Daniel Hege, Paul Haas, James Gaffigan, Shlomo Mintz, Carl Topilow, Thomas Hinds, David Effron, Steven Smith ou Sergei Stadler.

Chambriste recherchée, elle joue aux côtés de Jaime Laredo, Lawrence Power, Vladimir Mendelssohn, Marc Coppey, David Soyer, Antonio Meneses, Giovanni Belucci, François-Frederic Guy, Alexander Melnikov, Peter Laul, et les quatuors Talich et Vogler. Elle invitée notamment aux festivals 92/Y à New-York, le Printemps des Arts de Monte-Carlo, Les Musicales de Compesières à Genève, Les Musicales de Colmar et en tant que lauréate du Festival Juventus à Cambrai. Passionnée par la musique contemporaine, elle a fréquemment créé de nouvelles œuvres. Elle a été la violon solo du New Music Ensemble de l’Université de l’Indiana, sous la direction de David Dzubay, avec lequel elle donné la création du concertino pour violon d’Eugene O’Brien.

Liana Gourdjia a commencé ses études à l’Ecole Centrale de Moscou avec les professeurs renommés Iryna Bochkova et Maya Glezarova, avant de s’installer aux Etats-Unis pour étudier avec David et Linda Cerone au Cleveland Institute of Music où elle obtient un Bachelor et un Master. A l’Université de l’Indiana, elle est la première lauréate de la prestigieuse Bourse Jacob et elle est titulaire d’un Artist Diploma. Liana a aussi pu bénéficier de l’enseignement de Menahem Pressler, Janos Starker, Gil Shaham, Alex Kerr, Pamela Frank, Arnold Steinhardt, Gabor Takacs et le Quatuor Orion.

Revues de presse 

The Herald Times, 2011
.. what one heard was always right on the mark, clear and tidy and, where subtlety was called for, astonishingly pure. Artistically, she was also able to find, beneath and within often acerbic figures, a bewitching lyricism. At times, music and interpretation became hauntingly suggestive of musical poetry.
And when she came to the concerto's middle movement, the biting, mischievous Scherzo, Gourdjia proved she was ready for the game and capable of conquest...

L'Alsace - Husseren-Wesserling - 'A new level has been reached' - 21 octobre 2010
On Saturday night concert for the Credit Mutual de la Thur bank, Jacques Humbert, President of the South Alsace district announced one of his precepts: 'In music, there are no relationships without listening.' There were indeed warm and rich relationships, between the violin virtuoso Liana Gourdjia and the audience.
Fully focused, the violinist revealed a baroque soul to serve Bach well, with cadences, marvelous vibrato and astounding musicality. Liana mastered the music of Sibelius with maturity. She did not spare the lyrical passages and played with great finesse and an innate sense of legato.
But, it was especially with Tchaikovsky, in his «Melody», that she allowed her exceptional talent to shine. By her technical command and the magnificent sonorities, drawn from her violin, she offered a remarkable rendering. In this work she created a palpable emotion through her serene and poetic bow. One must not forget her accopmanist, Karine Selo from the Paris Conservatory, who was able to adapt to the playing of the violinist with finesse, while enriching it frequently with superb nuances.

Les Dernières Notes, 19 octobre 2010
An amazing concert Saturday evening at the Musicales du Parc de Wesserling with guest soloist, the Russian violinist, Liana Gourdjia. The last notes of «Melody» by Tchaikovsky concluded softly as if regretfully leaving the hand and the bow. After having played J.S. Bach and Sibelius, Liana returned to her country of birth to chant the soul of the land of her Russian heritage with fire and music of dancing and singing of the soul and bow, mirroring that of magic baton. It was a blessed moment.
The Bach C Major Violin Solo Sonata had already announced a musician who is one with her vioiln. Not trying to hide her emotions, with face from time to time seemingly tortured, and, by contrast, in a graceful passage, showing the hint of smile before she freed it imperceptably. When the bow flies over the strings, her movement becomes full, with hands trembling and her face like that of a Madonna watching over her child.
The audience allows itself to slip into the safety of delight and follow her when she mounts the paths of passion. The work of Sibelius «Three Pieces for Violin and Piano» displayed a beautiful accord between the pianist Karin Selo and Liana Gourdjia, each listening to one another and one with keys dancing on the piano, the other tickling the strings with zest, creating a beautiful moment of poetry and emotion, shared as well by the audience.

ClassicInfo, 5 juillet 2010
Le concert restera donc dans les mémoires pour sa seconde partie, consacrée au Trio N°1 de Brahms... Ce soir, ce sont Liana Gourdjia, Marc Coppey et Julien Libeer qui sont à la manœuvre, et qui y atteignent des hauteurs qui ne sont pas souvent fréquentées. Les trois musiciens sont exemplaires à de multiples niveaux : techniquement parfaitement au point, ils dominent la partition sans faiblir, et offrent des sonorités individuelles et collective somptueuses. Les trois tempéraments s’allient de manière admirable: Liana Gourdjia et Marc Coppey sont des complices-nés, et s’entendent à un degré difficile à égaler, tout en rivalisant d’ardeur, de fougue et de générosité...

Répertoire 

Concertos 

Bach Mi majeur, BWV 1042
Barber Sol majeur, op. 14
Bartok N°2, Sz.112
Beethoven Ré majeur, op. 61
Bruch N°1 en Sol mineur, op. 26
Brahms Ré majeur, op. 77, Double Concerto pour Violon et violoncelle en La mineur, op. 102
Elgar Si mineur, op. 61
Glazunov La mineur, op. 82
Lalo Symphonie Espagnole, op. 21
Mendelssohn Mi mineur, op. 64
Mozart Sol majeur, KV216 D-Major, KV218 La majeur, KV219
Nielsen Op. 33
O'Brien Taking Measures
Prokofiev N°1 en Ré majeur, op. 19 & N°2 en sol mineur, op. 63
Sibelius Ré mineur, op. 47
Shostakovich N°1 en La mineur, op. 77
Stravinsky Ré majeur
Tchaikovsky Ré majeur, op. 35
Vieuxtemps N°5 en La mineur, op. 37
Wieniawski N°2 en Ré mineur, op. 22

Sonates et autres oeuvres de récital

Bach intégrale des Sonates et Partitas
Beethoven intégrale des sonates pour violon
Brahms intégrale des sonates pour violon et piano
Corelli La Follia
Dvorak Quatre pièces romantiques, Danses slaves, Sonatina pour violon et piano
Dzubay (b.1964) Delicious Silence
Franck Sonate en La majeur
Gershwin /
Heifetz Porgy and Bess, Three Preludes
Kreisler Preludium & Allegro, Caprice Viennoise
Mozart Sonates en Mi mineur, K. 304, en Sol majeur, en Si bémol majeur
Paganini Caprices, N°1, 2, 6, 10, 11, 13, 16, 18, 19, 20, 21, 23, 24, Cantabile, Campanella
Prokofiev Sonate N°1 en Fa mineur
Ravel Sonate en Sol majeur, Sonate Posthume, Habanera
Saint-Saens Introduction & Rondo Capriccioso, Sonate en Ré mineur, Valse - Caprice
Szymanowski Nocturne & Tarantella, Trois Mythes
Stravinsky Duo Concertante, Suite Italienne
Tartini Sonate des trilles du Diable
Tchaikovsky Melodie, Valse-Scherzo
Webern Qutre pièces pour violon et piano, op. 7
Wieniawski Thème original varié

Musique de chambre 

Bartok Quatuors à cordes N°s 2 & 3
Beethoven Trios avec piano op. 70 N°2, Kakadu Variations, Archduke
Brahms intégrale des quatuors avec piano, Trios avec piano op. 8 en Si majeur et op. 87 en Ut Majeur, Sextuor à cordes N°2 en Sol majeur
Christian Duo pour Violon et Harpe, Nuclear Winter, Mares
Dvorak Quintette avec piano, op. 81
Dzubay Kukulkan
Franck Quintette avec piano en Fa mineur
Ives Trio pour Violon, Clarinette et Piano
Prokofiev Sonate pour deux violons
Ravel Trio avec piano en La mineur, Duo pour Violon et violoncelle
Shostakovich Quintetrz avec piano, op 57, Trio avec piano N°2 en Mi mineur
Schoenberg Sextuor à cordes 'La nuit transfigurée'
Schubert
Quatuors à cordes N°s 14 en Ré mineur 'La jeune fime et la mort' & Rosamunde
Tchaikovsky Trio avec piano en La mineur, Sextuor à cordes 'Souvenir de Florence'

Liana Gourdjia 1 300
Photo Adrien Hippolyte

www.lianagourdjia.com

Liana Gourdjia sur: