1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English

Artistes · Orchestres · The King's Consort

En 2020 The King’s Consort fêtera son 40e anniversaire et à cette occasion célèbre le 300e anniversaire de la première d’Esther, premier oratorio anglais de Haendel créé en 1720. Pour la saison 2020-21, The King’s Consort propose cette oeuvre aussi brillante que pittoresque avec une superbe distribution. Trois périodes sont d’ores et déjà retenues par une grande scène européenne pendant la saison 2020-21.

The King’s Consort est un des premiers ensembles européens sur instruments d’époque. Fondé en 1980, The King’s Consort et son célèbre chœur se produisent en tournée sur les cinq continents et donne des concerts dans presque tous les pays d'Europe, au Japon, à Hong Kong, en Extrême-Orient, aussi bien qu’en Amérique du Nord et du Sud. Avec cent titres à son catalogue et plus d’un million de CDs de vendus, The King’s Consort est l’un des ensembles sur instruments anciens qui a le plus enregistré. L'ensemble enregistre pour le label VIVAT.

Depuis plus de trois décennies, The King’s Consort, sous la direction artistique de Robert King, présente une audacieuse variété de répertoire allant de 1550 à nos jours sur la plupart des plus grandes scènes européennes. À son actif, sept apparitions aux BBC Proms, ainsi que des représentations du spectaculaire programme du Couronnement de Georges II, la reconstitution vénitienne de Lo Spozalizio, la Messe en Si Mineur et la Passion selon Saint Matthieu de Bach, Elijah de Mendelssohn au Royaume-Uni et dans toute l’Europe, des représentations mises en scène de The Fairy Queen en Espagne et en Grande-Bretagne, le concert d’ouverture pour les célébrations Purcell à la BBC TV, et le Requiem de Mozart dans un cadre aussi spectaculaire que celui du Palais de l’Alhambra à Grenade. Parmi les opéras mis en scène figurent Ottone de Haendel au Japon et en Angleterre, Ezio de Haendel au Théâtre des Champs Elysées à Paris, The Indian Queen de Purcell dans le théâtre historique de Schwetzingen en Allemagne. Les tournées en dehors de l’Europe les ont amenés à se produire en concerts, ou encore pour des opéras, au Japon, à Hong Kong, aux Philippines, au Mexique, au Brésil, en Argentine et à travers les États-Unis et le Canada.

Les enregistrements de The King’s Consort remportent de nombreux prix internationaux et sont vendus à plus d’un million et demi d’exemplaires. Bien que cet orchestre soit particulièrement apprécié pour ses nombreux enregistrements de Haendel et Purcell, son catalogue comprend également des œuvres de compositeurs allant d’Albinoni à Zelenka, incluant la Messe en Si de J. S. Bach, La Petite Messe Solennelle de Rossini, la musique sacrée de Mozart, et l’impressionnante reconstitution vénitienne de Lo Sposalizio. Au sein de l’intégrale des Odes et Welcome Songs, Secular Songs et Sacred Music figurent vingt cinq premières mondiales hissant ainsi The King’s Consort au rang d’interprète majeur de Purcell. The King’s Consort s’est fait également remarquer par ses nombreux enregistrements d’oratorios et d’opéras de Haendel. Parmi leurs enregistrements figurent également l’intégrale de la musique sacrée de Monteverdi, et celle en dix CDs de l'intégrale de la musique sacrée de Vivaldi. Également encensés par la critique, l’enregistrement du Couronnement du Roi George II promu immédiatement au rang de best-seller ainsi que la pittoresque Ode à la Sainte Cécile de Haendel, le Requiem de Michael Haydn, « Meilleur enregistrement de chant choral » de la BBC Music Magazine, et un CD de musique sacrée de Mozart avec la soprano Carolyn Sampson.

Pour le label VIVAT, The King’s consort enregistre en première mondiale un extravagant programme de musique sacrée de Stanford et Parry, largement acclamé par la critique qui est nominé aux Gramophone Awards, suivi par des enregistrements dédiés à Couperin, Beethoven, Monteverdi, Haendel, Purcell, Mendelssohn et plus récemment A Voice from Heaven.

Le Chœur de The King’s Consort enregistre la bande originale de la musique de film de The Kingdom of Heaven de Ridley Scott, ainsi que celles du Monde de Narnia, de Pirates des Caraïbes, de Souris City et de Da Vinci Code.

The King’s Consort s’est produit récemment en tournées européennes avec La Passion selon Saint-Matthieu et la Messe en Si de Bach, Le Messie de Haendel dans toute l’Europe - dont Lyon en France, Le Couronnement du Roi George II au Château de Versailles (avec enregistrement audio-visuel), les Requiems de Mozart et Michael Haydn à Lucerne, Paulus de Mendelssohn au Gewaudhaus à Leipzig et au Enescu Festival à Bucarest, La Création de Haydn au Flanders Festival, Dies Natalis de Finzi et Les Illuminations de Britten au Wigmore Hall et au festival Midsummer du Château d’Hardelot, The Fairy Queen, King Arthur et Dido and Aeneas de Purcell au Theater an der Wien, la version de Mendelssohn de 1833 d’Israel in Egypt de Haendel au Leipzig Gewandhaus, au Rheingau Festival et au Festival de La Chaise-Dieu, ainsi qu’en tournée en Autriche, en Belgique, au Danemark, en France, en Hongrie, à Malte, Mexico, aux Pays-Bas, au Portugal, en Roumanie, en Espagne, en Suisse.

Pour en savoir plus sur The King's Consort et écouter des extraits musicaux : www.tkcworld.org

juillet 2018

Tkc Logo Colour

Programmes

Une sélection parmi les nombreux programmes de concert que propose The King’s Consort 

Solistes sous réserve de disponibilité

Programmes avec voix & ensemble instrumental

Célestes Tempêtes

Dans un jardin anglais

Ode à la Mort d’Henry Purcell

All you need is love!

Trois leçons de ténèbres

Shakespeare au Théâtre du Globe

Monteverdi - ‘Selva morale e spirituale’

Purcell à la Chapelle Royale

La Cantate du Veilleur

Noël - de Venise à Dresde

Rossini - Petite Messe Solennelle (1864)

Carolyn Sampson : Et Haendel créa la femme !

Dies Natalis - Britten & Finzi

Beef or Brexit

Programmes pour choeur

A Voice from Heaven

Les Joyaux de la Couronne

Duruflé Requiem

Spem in alium

Brahms, Elgar et Tallis

Programmes d’orchestre

Bach - Sinfonie & Concerto, de père en fils

Bach - Les Quatre Suites d’Orchestre

Bach - Les Concertos Brandebourgeois

Haendel - Music for the Royal Fireworks

Programmes avec choeur & orchestre

Monteverdi - Vespro Della Beata Virgine

Dido & Aeneas

Welcome to all the pleasures - Odes à la Sainte Cécile

Haendel - Le Messie

Haendel - Belshazzar

Requiem - Michael Haydn & Mozart

Haendel / Mendelssohn: Israel in Ägypten (1833)

Mendelssohn - Elias

Mendelssohn - Lobgesang

The King’s Consort - créations exclusives !

Couronnement et Funérailles de la Reine Mary

Le Couronnement du Roi George II

Lo Sposalizio

Haendel - Esther

Programmes avec voix & ensemble instrumental

Célestes Tempêtes

The King's Consort propose Célestes Tempêtes, un programme composé des plus beaux airs extraits des oratorios de Haendel, Theodora, Athalia, Esther ou encore Deborah dans lequel se croisent Anges et Héroïnes tour à tour interprétés par la délicieuse soprano Julia Doyle. Ponctué de concerti et concerti grossi de Vivaldi, Geminiani et Albinoni, ce programme se termine avec le célèbre Silete Venti, peut-être le plus somptueux des motets de Haendel, d'une beauté et d'une expressivité rare.

Julia Web 14 980 2
Julia Doyle - Raphaelle Photography

Julia Doyle, soprano
Frances Norbury, hautbois
The King’s Consort (5 cordes)
Robert King - direction & clavecin

Vivaldi - Concerto en Ut, RV 114 
Handel - 'With darkness deep' (Theodora)
Handel - 'My vengeance awakes me' (Athalia)
Albinoni - Concerto pour hautbois en Ré mineur
Handel -  'Angels, ever bright and fair' (Theodora)
Handel - 'Tune your harps' (Esther) 
Handel - 'Choirs of angels all around thee' (Deborah)
--entracte--
Geminiani - Concerto grosso en Mi mineur
Handel - Motet 'Silete venti'

retour à la liste des programmes

Dans un jardin anglais

The King's Consort propose Dans un jardin anglais également avec la merveilleuse soprano britannique, Julia Doyle.

Ce programme en forme de divertissement évoque l'atmosphère légère et festive des Vauxhall Gardens, le célèbre jardin des délices londonien, au milieu du XVIIIe siècle, illustrée par des oeuvres de Haendel, Arne, Purcell, Boyce et Albinoni.

Pendant deux siècles, le plus célèbre jardin d’agrément de Londres tient une place prépondérante parmi les lieux de divertissement. C’est le célèbre Samuel Pepys qui le mentionne en premier en 1662 - alors connu sous le nom de New Spring Gardens. Il s’y déroule une grande variété d’attractions et parmi elles et régulièrement, des concerts auxquels participent des musiciens et chanteurs célèbres. En 1763 l’écrivain écossais James Boswell écrit dans son journal à son propos : « Vauxhall Gardens est particulièrement adapté au goût de la nation anglaise… de la musique vocale et instrumentale pas trop raffinée pour convenir à l’oreille du plus grand nombre ; et pour la somme modique d’un shilling. » La musique imprégnait les jardins formant ainsi une sorte d’arrière-plan pour tout ce qui s’y déroulait. Ce concert présente un programme qui aurait bien pu avoir été donné dans ces jardins, combinant la plupart des airs en vogue de Haendel, Boyce et Arne avec la musique instrumentale la plus célèbre du milieu du XVIIIe siècle à Londres.

Sh270 3
Un divertissement musical aux Vauxhall Gardens de Londres

Julia Doyle, soprano
The King's Consort
2 violons, alto, violoncelle, contrebasse, 2 hautbois, trompette
Robert King, direction & clavecin

Handel - Suite for the Vauxhall Gardens: Ouverture - Sarabande - Hornpipe
Handel - Piangerò la sorte mia (de ‘Giulio Cesare’)
Handel - Mio cara bene (de ‘Rodelinda’)
Albinoni - Concerto en Ut majeur op 9 no 9 : Allegro - Adagio (non troppo) - Allegro
Arne - The glittering sun begins to rise
Arne - Rule Britannia (version orginale)
--entracte--
Boyce - Symphony no 1 en Si bémol majeur : Allegro - Moderato e dolce - Allegro
Arne - Thou soft flowing Avon
Arne - Sigh no more, ladies
Purcell - The Duke of Gloucester’s Sonata : Overture : Ritornello : Chaconne
Boyce - Tell me, lovely shepherd, where
Handel - Lascia ch’io pianga (de ‘Rinaldo’)
Handel - Let the bright seraphim (de ‘Samson’)

retour à la liste des programmes

Ode à la Mort d’Henry Purcell

Autour du poignant hommage rendu à Henry Purcell par son professeur et fidèle ami John Blow, un splendide programme de duos et solos d’oeuvres de Purcell et ses contemporains porté par deux célèbres contre-ténors britanniques, Robin Blaze et Iestyn Davies.

John Closterman Henry Purcell©National Portrait Gallery London 2
John Closterman, Henry Purcell © National Portrait Gallery London

Iestyn Davies contreténor
Robin Blaze contreténor
Rebecca Miles flûte à bec
Ian Wilson flûte à bec
Susanne Heinrich basse de viole
Lynda Sayce archlute & théorbe Robert King clavecin & orgue positif

Purcell - Hark how the songsters
Purcell - In vain the am'rous flute
Purcell - O solitude, my sweetest choice
Purcell - Sing, sing ye druids
Purcell - Chaconne from Dioclesian
Purcell - Since the toils and the hazards
Purcell - Since from my dear Astrea's sight
Purcell - No, resistance is but vain
Purcell - Sound the trumpet
Blow - Ah heav'n, what is't I hear?
Humfrey - Lord, I have sinned
Humfrey - A hymn to God the Father
Williams - Sonata in imitation of birds
Blow - An Ode on the death of Mr Henry Purcell

retour à la liste des programmes

All you need is love!

Célibat, mariage, discorde et réconciliation sous le regard tantôt bienveillant, tantôt cruel, de Purcell, Haendel, Dowland, Ford, Campion, Monteverdi, Gluck, Berkeley, Rodgers & Hart et Cole Porter.

Roby Hughes soprano
Robin Blaze contreténor
The King’s Consort (6 musiciens)
Robert King direction & clavecin

Ouverture
Purcell - Overture and suite from The Old Bachelor

Innocence
Haendel - Ombra mai fu
Purcell - Ah! how sweet it is to love (from Tyrannic Love) & Song tune

Désir
Purcell - "My dearest; my fairest" (from Pausanias)
Haendel - Yet can I hear that dulcet lay
Gluck - O del mio dolce ardor

Séduction
Haendel - Allegro postillions (from Belshazzar)

Engouement
Monteverdi - Pur ti miro
Purcell - If love's a sweet passion

Mariage
Purcell - Overture and Suite from The Married Beau
Haendel - Welcome as the dawn of day
Michael Berkeley - Touch light (2006)

Progéniture
Purcell - Overture and Suite from The Virtuous wife

Discorde
Thomas Campion - My love hath vowed he will forsake me
Ford - Since first I saw your face
Dowland - Can she excuse my wrongs

Finale – Réconciliation
Gershwin (arr. Thorp) - Love is here to stay
Rodgers & Hart (arr. Thorp) - My Funny Valentine
Cole Porter (arr. King) - True Love

retour à la liste des programmes

Trois Leçons de Ténèbres

Les Leçons de ténèbres pour le Mercredi Saint de François Couperin sont composées sur les lamentations de Jérémie, texte d’une rare intensité dramatique. Cette oeuvre, d’où se dégagent par ses riches dissonances, une puissante atmosphère, est considérée à juste titre comme l'un des sommets de l'art vocal de l'époque baroque. Avec la soprano britannique Julia Doyle et la mezzo norvégienne Marianne Beate Kielland.

Marianne Beate Kielland Photo Veronica Melå

Julia Doyle soprano
Marianne Beate Kielland mezzo-soprano
Susanne Heinrich basse de viole
Lynda Sayce théorbe
Robert King orgue positif

Couperin - Magnificat anima mea
M. de Sainte-Colombe - Prélude en Mi mineur
Marais - Tombeau pour Sieur de Ste Colombe
Marais - Chaconne en La majeur
Couperin - Motet pour le jour de Pâques
Couperin - Trois Leçons de Ténèbres

retour à la liste des programmes

Shakespeare au Théâtre du Globe

Deux âges d’or de la musique anglaise liés aux textes de Shakespeare traversent ce magnifique programme. D’une part, des arrangements raffinés de l’ère élisabéthaine avec une splendide sélection de Lute Songs tissée avec l’extraordinaire partition de Matthew Locke écrite pour la pièce en 5 actes La Tempête et de l’autre, l’étincelante réponse de Purcell aux vers du plus grand dramaturge anglais de tous les temps. L’engagement et le savoir-faire de The King’s Consort au service de la musique de Purcell qu’il a largement enregistrée.

Julia Doyle soprano
Cecilia Bernardini violon
Huw Daniel violon
Dorothea Vogel alto
Robin Michael basse de violon
Lynda Sayce théorbe
Robert King clavecin & orgue positif

Matthew Locke - Music to The Tempest
Robert Johnson - Hark, hark the lark (The Tempest)
John Wilson - Take, O take those lips away (Measure for Measure)
Locke - Curtain Tune to The Tempest
Thomas Morley - O mistress mine (Twelfth Night)
Robert Johnson - When that I was (Twelfth Night)
Henry Purcell & James Paisible - Suite from Timon of Athens
Anon - Lawn as white as driven snow (A Winter's Tale)
Richard Edwards - Where griping grief (Romeo and Juliet)
Locke - Music from The Tempest
Anon - The Willow Song (Othello)
Edward Johnson - Eliza is the fairest Queen
Purcell - Songs and instrumental music from The Fairy-Queen

retour à la liste des programmes

Monteverdi - ‘Selva morale e spirituale’

Programme de Vespres à partir d’extraits du recueil Selva morale e spirituale de Monteverdi dédié à Éléonore de Gonzague et destinées à la Cathédrale de Saint-Marc. Un programme de magistrales oeuvres sacrées, celles que l’on pouvait entendre à Saint Marc de Venise autour de 1610 et véritable testament artistique de Monteverdi, dans l’exaltante interprétation de The King’s Consort qui a reçu des critiques enthousiastes de part le monde entier.

“Cela fait partie des choses qui rendent la vie plus belle, des moments d’une excitation à couper le souffle aux côtés d’autres d’une exquise beauté… une interprétation définitive de Monteverdi” (BBC Music Magazine)

Julie Cooper, Rebecca Outram soprano
Daniel Auchincloss, Christopher Watson ténor aigu
Charles Daniels, David de Winter ténor
Philip Tebb, Matthew Brook basse
The King’s Consort (6 musiciens)
Robert King direction

Monteverdi - Dixit Dominus Primo à 8
Monteverdi - Currite populi
Andrea Gabrieli - Intonatione Settimo tono
Monteverdi - Gloria in excelsis à 7
Monteverdi - Venite siccientes à 2
Monteverdi - Beatus vir à 6
Monteverdi - Laudate Dominum omnes gentes
Monteverdi - Salve Regina a voce sola
Monteverdi - Letaniae della Beata Vergine à 6
A Gabrieli - Intonatione Primo tono
Monteverdi - Magnificat primo à 8

retour à la liste des programmes

Purcell à la Chapelle Royale

Les plus beaux hymnes de Purcell composés pour la Chapelle Royale à Londres ainsi que ses prodigieux ‘devotional songs’ servis par un ensemble vocal de grande classe.

Julie Cooper soprano
Rebecca Outram soprano
Robin Blaze contreténor
Charles Daniels ténor
Matthew Brook basse
The King’s Consort (2 violons, alto, 2 basse de violons, 2 théorbe, orgue positif)
Robert King direction

Henry Purcell
Verse anthem Praise the Lord O Jerusalem
Devotional Song How long, great God
Verse anthem It is a good thing to give thanks
Anthem Let mine eyes run down with tears
Verse Anthem Rejoice in the Lord alway
Devotional Song Hosanna to the highest
Anthem Remember not, Lord, our offences
Devotional Song Full of wrath
Verse anthem I will give thanks unto thee O Lord

retour à la liste des programmes

La Cantate du Veilleur

Des oeuvres de Johann Sebastian Bach et de son prédécesseur à Leipzig, Johann Kuhnau, pour célébrer la période de l'Avent jusqu’aux prémices de Noël, avec comme point culminant la célèbre cantate de Bach Wachet auf (Réveillez-vous) bien connue sous le nom de la Cantate du Veilleur. Des solistes de premier plan accompagnés par un superbe ensemble orchestral !

Julie Cooper, Rebecca Outram soprano
Robin Blaze, David Gould contreténor
Charles Daniels, David de Winter ténor
David Wilson-Johnson, Philip Tebb basse
The King’s Consort (11 musiciens)
Robert King direction

Bach - Concerto to Cantata BWV 35
Bach - Cantata Gelobet seist du, Jesu Christ, BWV 91
Bach - Sinfonia to Cantata BWV 35
Kuhnau - Wie schön leuchtet der Morgenstern
Kuhnau - O heilige Zeit
Bach - Sinfonia after Cantata BWV 31
Bach - Cantata Wachet auf, BWV 140

retour à la liste des programmes

Noël - de Venise à Dresde

Une chatoyante première partie composée d’oeuvres vénitiennes pour choeur et orchestre suivie de l’Oratorio de Noël d’Heinrich Schütz, lanterne magique où défilent Rois Mages, Bergers, Grands Prêtres, Ange annonciateur, Armée céleste et le terrible Hérode, accompagnés par un pittoresque ensemble instrumental comprenant, violons, violettas, cornets, sacqueboutes, flûtes à bec, dulciane et continuo.

Giovanni Gabrieli - Quem vidistis pastores
Andrea Gabrieli - Intonazione Primo toni Gioseffo
Guami - Canzona XXIV a 8
Giovanni Gabrieli - Audite Principes
Andrea Gabrieli - Intonazione Settimo toni
Giovanni Gabrieli - O Magnum mysterium
Cesario Gussago - Canzon XIX a 8 La Leona 
Giovanni Gabrieli - Salvator Noster
Heinrich Schütz - Historia der Geburth Unseres Herren Jesu Christi (“Oratorio de Noël”)

Julia Doyle soprano (Angel)
Benjamin Hulett ténor (Evangelist)
David Wilson-Johnson basse (Herod)
Julie Cooper soprano
Matthew Venner, Robin Tyson contreténor
Tom Robson, David de Winter ténor
Andrew Rupp, Edward Grint basse
The King’s Consort (18 instruments)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Rossini - Petite Messe Solennelle (1864)

version originale de 1864 à 12 chanteurs, deux pianos et un harmonium historiques

« Petite messe solennelle, composée pour ma villégiature de Passy. Douze chanteurs des trois sexes, hommes, femmes et castrats seront suffisants pour son exécution, savoir huit pour les chœurs, quatre pour les solos, total douze chérubins. Bon Dieu, pardonne-moi le rapprochement suivant : douze aussi sont les apôtres dans le célèbre coup de mâchoire peint sur la fresque par Léonard, dit la Cène, qui le croirait. Il y a parmi tes disciples de ceux qui prennent des fausses notes ! Seigneur, rassure-toi, j’affirme qu’il n’y aura pas de Judas à mon déjeuner et que les miens chanteront juste et con amore tes louanges et cette petite composition qui est hélas ! Le dernier péché mortel de ma vieillesse »

Gioachino Rossini, Passy, 1863

"C’est une oeuvre irrésistible, pleine de surprises, avec des airs tendres et de formidables fugues. Les trois instruments d’époque produisent un arc de ciel de couleurs". The Times - revue de l’enregistrement de The King’s Consort.

Carolyn Sampson, Julie Cooper, Rebecca Outram soprano
Hilary Summers, Sian Menna, Lucy Ballard alto
Charles Daniels, David de Winter, Tom Robson ténor
Matthew Brook, Philip Tebb, Andrew Rupp basse
Choir of The King's Consort (8 chanteurs)
Iain Farrington, James McVinnie pianos XIXe siècle
Mark Williams harmonium
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Carolyn Sampson : Et Haendel créa la femme !

Carolyn Sampson Main Headshot Credit Marco Borggreve 710x478
Photo Marco Borggreve

Carolyn Sampson est l'une des merveilles du monde d'opéra. Elle possède une voix si exceptionnellement flexible, si pure et qui se déploie avec un raffinement tellement subtil. Dans ce programme, Carolyn incarne les héroïnes qui peuplent les opéras et oratorios de Haendel dans une gamme éblouissante d'arias, à la fois virtuoses et mélancoliques et dans lesquels sa merveilleuse expressivité atteint l’âme et le coeur.

En tournée juin 2019

Carolyn Sampson soprano
Neil Brough trompette
The King's Consort (17 musiciens)
Robert King direction & clavecin

Mr Handel’s Waterpieces
Oh Jove, in pity (Semele)
With darkness deep (Theodora)
Choirs of angels all around thee (Deborah)
Musica Bellicosa
Piangerò (Giulio Cesare)
My vengeance awakes me (Athalia)
Overture to Atalanta
Se pietà (Giulio Cesare)
Mr Handel’s Divers Symphonies
Affani del pensier (Ottone)
Chaconne from Terpsichore
Volate, amori (Ariodante)
D’estero dall’ empia (Amadigi)

retour à la liste des programmes

Dies Natalis - Britten & Finzi

Finzi Dies natalis (1940)
Britten Les Illuminations (1940)

Deux brillants chefs-d'œuvre britanniques du milieu du XXe siècle, en ‘version originale’. L’année 1940 voit à la fois la Première mondiale au Wigmore Hall de Dies natalis du compositeur Gerald Finzi par la soprano Elsie Suddaby, et le création du cycle Les Illuminations de Benjamin Britten, tous deux interprétés le plus souvent de nos jours par un ténor. Grâce à la soprano Carolyn Sampson et à The King’s Consort jouant avec cordes en boyau, ces deux oeuvres retrouvent l’expression première de ses compositeurs. À travers elles, The King’s Consort poursuit sa légendaire exploration de la musique anglaise du XXe siècle dans un programme qui restitue un monde sonore oublié.

Carolyn Sampson soprano
The King’s Consort (20 cordes)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Beef or Brexit

Hétéroclite comme seules peuvent l’être certaines négociations….
De Haendel à Michel Nyman, de Arne à Cole Porter…. et Rule Britannia !
Créé dans les jardins du Palais Sanssouci à Potsdam, ce programme peut être donné en extérieur avec amplification.

Carolyn Sampson soprano
Terry Wey contreténor
The King’s Consort (33 musiciens)
Robert King direction

Haendel - Overture to Music for the Royal Fireworks
Haendel - Ombra mai fu (from Serse)
Haendel - Welcome as the dawn of day
Haendel - Let the bright seraphim (from Samson)
Purcell - Overture for the Duke of Gloucester
Arne - The glittering sun begins to rise
Arne - Rule Britannia
Trad (arr. King) - When that I was (from Twelfth Night)
Bach - Schafe können sicher weiden
Michael Nyman (arr King) - Chasing sheep is best left to Shepherds (from The Draftsman’s Contract)
Michael Berkeley - Touch Light (2006 commission for TKC)
Gershwin (arr. Thorp) - Love is here to stay
Rodgers & Hart (arr. Thorp) - My Funny Valentine
Cole Porter (arr. Thorp) - True Love
Robin & Styne (arr. King) - Diamonds are a girl’s best friend
Haendel - from the Music for the Royal FireworksLa Rejouissance, Bourree & Menuets

retour à la liste des programmes

Programmes pour choeur

A Voice from Heaven

Chefs-d’oeuvre de la musique chorale britannique

Vivat 113 Cover
Vivat 113 - sortie 7 octobre 2016

The King’s Consort présente un extraordinaire programme extrait de son récent enregistrement, réunissant quelques-unes des plus belles oeuvres britanniques écrites pour choeurs au cours des 125 dernières années.

Ce programme est un fascinant mélange d’oeuvres connues et inconnues, très contrastées, comprenant des arrangements de Stanford, Howells, Walton et de leurs contemporains ainsi que le poignant Take him, earth, for cherishing, écrit à la Mémoire du Président J. F. Kennedy.

Naylor - Vox dicentis: clama
Stanford - Three Latin Motets (Justorum animae : Coelos ascendit hodie : Beati quorum via)
Howells - I heard a voice from heaven
Walton - Set me as a seal
Walton - Where does the uttered music go
Harris - Faire is the Heaven
Britten - A Hymn to St Cecilia
Hewitt Jones - Drop, drop, slow tears
Murrill - The souls of the righteous
Leighton - Drop, drop, slow tears
Stanford - I heard a voice from heaven
Harris - Bring us O Lord God
Howells - Take him earth for cherishing (Motet on the death of President Kennedy)

The Choir of The King's Consort, 24 chanteurs
direction Robert King


retour à la liste des programmes

Les Joyaux de la Couronne

Hymnes de couronnement et choeurs sacrés

Émouvant, mélancolique, consolant, ce programme présente une sélection des meilleures oeuvres chorales romantiques britanniques, incluant de splendeurs composées par Stanford, Parry, Ireland, Howells et leurs contemporains avec comme pièce maîtresse, le magnifique hymne de couronnement I was glad.

Choeur de The King’s Consort (24 chanteurs)
Iain Farrington grand orgue
Robert King direction

Parry - Blest pair of Sirens
Ireland - Greater love hath no man
Herbert Brewer - Marche Heroique
Hewitt Jones - Drop, drop, slow tears
Murrill - The souls of the righteous
Harris - Faire is the Heaven
Howells - Magnificat and Nunc dimittis “Collegium Regale”
Howells - Like as the hart
Stanford - Three Latin motets (Justorum animae ; Coelos ascendit hodie ; Beati quorum via)
Bainton - And I saw a new heaven
Norman Cocker - Tuba Tune
Howells - Take him earth for cherishing
Parry - I was glad

retour à la liste des programmes

Duruflé Requiem

En 1974, Robert King interprète en soliste le Pie Jesu dans un enregistrement du Requiem de Duruflé avec St John College Choir de Cambridge et garde jusqu’à ce jour une profond attachement pour ce répertoire romantique tardif français. Au programme des chefs-d’oeuvres de Fauré et Duruflé.

Duruflé - Four Motets on Plainsong Themes (1960)
Fauré - Messe Basse (version de 1906)
Duruflé - Requiem (1947 version choeur, orgue, mezzo-soprano, baryton & violoncelle solo)

Marianne Beate Kielland mezzo-soprano
Peter Harvey baryton
Viola de Hoog violoncelle
Iain Farrington orgue
Choir of The King’s Consort (26 chanteurs)
Robert King direction

Une autre version de ce programme pourrait présenter une première partie de musique de la Renaissance – par exemple un Requiem de Victoria, ou une des Masses de William Byrd.

retour à la liste des programmes

Spem in alium

Les deux somptueux motets à 40 voix, Spem in alium de Thomas Tallis, et Ecce beatam lucem de Striggio, dans un magnifique programme vocal de musique de la Renaissance.

Lassus - Aurora lucis rutilat (à 10)
Brumel - Gloria & Agnus Dei from Missa Et ecce terrae motus est (à 12)
Striggio - Ecce beatam lucem (à 40)
Marenzio - O mille volte (à 8)
Josquin - Inviolata integrate casta es Maria (à 12)
Maldezzi - O fortunate giorno (à 30)
Tallis - Spem in alium (à 40)

Choir of The King’s Consort (40 chanteurs)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Brahms, Elgar et Tallis

L’Allemagne et l’Angleterre reliés sur trois siècles par trois œuvres chorales emblématiques.

Entre contraste et filiation, la juxtaposition des admirables Valses pour Choeur de Brahms avec l’oeuvre pour choeur d’inspiration germanique d’Elgar et la remarquable Messe de Tallis Puer natus est nobis, nous offre un passionnant et savant programme.

Tallis - Missa Puer natus est nobis (c.1554)
Elgar - Songs from the Bavarian Highlands, Op. 27
Brahms - Neue Liebeslieder Waltzer, Op. 65

Iain Farrington, James McVinnie piano
Choir of The King’s Consort (22 chanteurs)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Programmes d’orchestre

Bach - Sinfonie & Concerto, de père en fils

Un programme de musique d’orchestre de la famille Bach. Sinfonias de Johann Sebastian Bach et concertos de ses fils Carl Philipp Emanuel, Wilhelm Friedemann et Johann Christoph Friedrich. Une variété des styles remarquable et des oeuvres superbes.

The King’s Consort (26 musiciens)
Rachel Brown traverso
Christopher Bucknall orgue solo
Robert King direction & clavecin

J S Bach - Sinfonia de la Cantate 146
W F Bach - Sinfonia en Ré mineur, F65
J S Bach - Sinfonia de la Cantate 169
C P E Bach - Symphony no 2 en Sol, Wq 182/2
J C F Bach - Sinfonia en Ré mineur, WFV1: 3
C P E Bach - Flute concerto en La, Wq 168/H 438
J S Bach - Eine Sinfonie der Sinfonien (arr. King) (Sinfonias aux cantates 174, 21 & 52)

retour à la liste des programmes

Bach - Les Quatre Suites d’Orchestre

Les quatre géniales Suites d'Orchestre de J. S. Bach, qu'il appelait lui-même Ouvertures​,​ composent un superbe programme de concert empreint de riches couleurs orchestrales et de timbres variés, et figure​nt​ sans doute parmi la plus somptueuse musique baroque pour orchestre jamais écrite. ​​Leur composition a probablement été​ ​achevée à Leipzig entre 1723 et 1739 bien que, comme beaucoup de ses oeuvres, il s’agit peut-être d’oeuvres plus anciennes qu'il a retravaillées. Elles sont composées en mouvements à trois sections sur le modèle de l'Ouverture à la Française qui s'était répandue en Allemagne grâce aux Tragédies Lyriques de Lully au milieu des années 1670. La période de Bach à la Cour du Prince Léopold d'Anhalt-Cöthen (1717-1723) fut très productive pour la création de concertos et autres musiques instrumentales, dont une grande partie a refait surface lorsque Bach a repris le Collegium Musicum de Leipzig à Pâques 1729. Enfin, après six années de frustration, il eut régulièrement à disposition un nombre suffisant de musiciens de qualité pour lesquels il pouvait écrire des concertos et des oeuvres orchestrales. Parmi les quatre Suites, la première et la quatrième avec leur influences française, datent de la période de Cöthen. Nous savons que le premier mouvement de la quatrième Suite a été joué pour la première fois le jour de Noël 1725 en ouverture de la Cantate 110 tandis que​ ​le premier projet, maintenant disparu, de la troisième Suite, a été achevé en 1724. Cette version primitive n'utilisait ni trompette​s​ ni timbale​s​ et l'on pense ​que ​sa forme finale a probablement vu le jour vers 1730. Pour finir, la deuxième Suite, la plus tardive des quatre et qui contient la célèbre Badinerie, a ​sans doute ​été composée entre 1737 et 1739.

The King's Consort (24 musiciens)
Robert King direction

Orchestral Suite No 4 en Ré majeur, BWV 1069
Orchestral Suite No 1 en Ut majeur, BWV 1066
Orchestral Suite No 2 en Si mineur, BWV 1067
Orchestral Suite No 3 en Ré majeur, BWV 1068

retour à la liste des programmes

Bach - Les Concertos Brandebourgeois

Six concerts à plusieurs instruments dédicacé au Prince Christian Ludwig de Brandebourg.

Les six concertos virtuoses de Bach affichent toutes les couleurs et combinaisons instrumentales imaginables dans un écrin baroque servis par de très grands interprètes !

The King's Consort (22 musiciens) dont solistes :
Kati Debretzeni violon
Neil Brough trompette
Rachel Chaplin hautbois
Rebecca Miles, Ian Wilson flûte à bec
Anneke Scott, Gavin Edwards cor
Rachel Brown traverso
Christopher Bucknall clavecin
Robert King direction

Brandenburg Concerto No 1 en Fa majeur, BWV 1046
Brandenburg Concerto No 6 en Si bémol, BWV 1051
Brandenburg Concerto No 4 en Sol majeur, BWV 1049
Brandenburg Concerto No 3 en Sol majeur, BWV 1048
Brandenburg Concerto No 5 en Ré majeur, BWV 1050
Brandenburg Concerto No 2 en Fa majeur, BWV 1047

retour à la liste des programmes

Haendel - Music for the Royal Fireworks

Le signature du traité d’Aix-la Chapelle en octobre 1748 met fin à la Guerre de Succession d’Autriche. Dès le mois de novembre, des ouvriers sont à pied d’oeuvre pour ériger une énorme structure en bois de 125 m de long et 35 m de haut dans Green Park à Londres. Il s’agit d’une base de lancement pour un gigantesque feu d’artifice pour lequel des experts italiens sont engagés tandis que la commande d’un oeuvre d’envergure est passée à Haendel.

Music for the Royal Fireworks fait appel un orchestre exceptionnel avec pas moins de neuf trompettes, neuf cors, vingt-quatre hautbois, douze bassons dont un contrebasson, trois paires de timbales, et un large choix de caisses-claires. Associé avec le non moins célèbre Water Music du même Haendel et la pétulante suite des Boréades de Rameau, The King's Consort s’attache à recréer la première performance de Haendel. Un événement spectaculaire adapté aux représentations intérieures ou en plein air… avec ou sans feu d'artifice.

Un des plus grand programmes baroques pour orchestre jamais reconstitué.

Haendel - The Water Music
Rameau - Suite from Les Boréades
Haendel - Music for the Royal Fireworks

The King's Consort propose ce programme en deux versions différentes :

• reprenant l’important effectif original de Handel :
84 musiciens: 21 cordes, clavecin, 24 hautbois, 12 bassons, 9 cors, 9 trompettes, 3 timbales, 4 caisses claires

• une distribution plus réduite :
49 musiciens: 21 cordes, clavecin, 6 hautbois, 4 bassons, 6 cors, 6 trompettes, timbales, 4 caisses claires

Ce programme peut être donné en extérieur avec amplification.

retour à la liste des programmes

Programmes avec choeur & orchestre

Monteverdi - Vespro Della Beata Virgine

Magnifiques, sensuelles, rythmiquement passionnantes et écrites dans un style immédiatement parlant et dont la modernité ne cesse de nous étonner, Les Vespres de Monteverdi sont au cœur du répertoire de TKC depuis 35 ans et son enregistrement pour Hyperion a été acclamé à travers le monde. The King’s Consort interprète cette oeuvre avec passion, virtuosité et engagement total.

Julie Cooper, Rebecca Outram soprano
Charles Daniels, James Gilchrist, David de Winter, Daniel Auchincloss ténor
Andrew Rupp, Philip Tebb, William Gaunt basse
The King’s Consort (17 musiciens)
Choir of The King’s Consort (18 chanteurs)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Dido and Aeneas

Disponible dans des versions chambriste ou orchestrale
Version orchestrale : 41 artistes (24 chanteurs dont solistes & choeur, orchestres de 17 musiciens)
Version chambriste : 20 artistes (12 chanteurs & 8 musiciens)

En tournée du 20 avril au 3 mai 2020 mais disponible à d’autres périodes

Marianne Beate Kielland soprano - Dido
Roderick Williams baryton - Aeneas
Robin Blaze contreténor - Sorceress
Rebecca Outram soprano - Belinda
Julie Cooper soprano - Second Woman, First Witch
Charles Daniels ténor - Sailor
Choir of The King's Consort
The King's Consort
Robert King
direction

retour à la liste des programmes

Welcome to all the pleasures - Odes à la Sainte Cécile

Ces trois merveilleuses oeuvres à la gloire de la Patronne de la musique, composées à trois époques différentes, confèrent à ce programme de vifs contrastes musicaux. L’Ode de Purcell, datant de 1683, contient de délicieuses ritournelles instrumentales et d’élégants choeurs cadencés aux côtés de l’envoutant solo d’alto Here the deities approve. La mise en musique de la poésie si expressive de W. H. Auden, si brillamment conçue par Benjamin Britten en 1942, est un chef d’oeuvre en miniature pour choeur sans accompagnement. Enfin l’approche du XVIIIème siècle, celle de Haendel et qui figure parmi ses plus belles oeuvres, composée sur un livret très inspiré de John Dryden, nous offre une série de choeurs et de solos d’une magnificence inouie et de superbes obligatos pour trompette, timbales, flûtes, luth et orgue. L’enregistrement de cette Ode a connu un succès mondial et a été distingué par un Disque du mois et un Choix de la Critique dans le prestigieux magazine Gramophone. Un programme exceptionnel.

Purcell - Ode to St Cecilia Welcome to all the pleasures (1683)
Britten - A hymn to St Cecilia (1942)
Haendel - Ode to St Cecilia From harmony, from heavenly harmony (1739)

Carolyn Sampson soprano
Robin Blaze contreténor
James Gilchrist ténor
The King’s Consort (24 musiciens)
Choir of The King’s Consort (18 chanteurs)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Haendel - Le Messie

Le Messie par The King’s Consort est un évènement incontournable et qu’il donne à travers le monde !

En tournée 14-23 décembre 2020

Soraya Mafi soprano
Hilary Summers alto
Joshua Ellicott ténor
Matthew Brook basse
Choir of The King’s Consort (18 chanteurs)
The King’s Consort (22 musiciens)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Haendel - Belshazzar

Pour le public londonien du Haymarket Theatre en 1745, Haendel choisit une histoire mouvementée - de dramatiques prophéties, des banquets lascifs dans une ambiance de promiscuité sexuelle, le projet de dévier le cours de l’Euphrate pendant une soirée très arrosée, un mystérieux message écrit à la main sur un mur suscitant la terreur, jusqu’à une possible chute de Babylone. La musique de Belshazzar est à la hauteur du livret, fascinante, contrastée, écrite pour sublimer une multitude choeurs et d’airs de tout premier ordre.

Carolyn Sampson soprano (Nitocris)
Robin Blaze contreténor (Daniel)
Hilary Summers mezzo-soprano (Cyrus)
James Gilchrist ténor (Belshazzar)
Matthew Brook basse (Gobrias)
Choir of The King's Consort (22 chanteurs)
The King's Consort (29 musiciens)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Requiem - Michael Haydn & Mozart

Michael Haydn (1771) & Mozart (1791)

Le puissant et poignant Requiem de Michael Haydn de 1771, oeuvre d'une envergure considérable, fut écrit pour les funérailles de l'Archevêque de la célèbre cathédrale de Salzbourg auquel assista le jeune Mozart. Lorsque 20 ans plus tard, Mozart en vint à écrire sa propre version, le souvenir de cette composition si frappante était encore présent dans son esprit, et la célèbre oeuvre de Mozart comprend de nombreux parallèles avec celle antérieure de Michael Haydn. Ensembles, ces deux compositions créent un programme absolument sensationnel. Avec une distribution hors pair, les prestigieux choeur et orchestre de The King's Consort sous la fervente direction de Robert King nous promettent un programme inoubliable.

Un immense succès discographique et un concert à guichets fermés aux BBC Proms de 2006, le remarquable Requiem de Michael Haydn jumelé au célèbre Requiem de Mozart produisent ensemble un programme de concert sensationnel, tout en révélant des liens musicologiques fascinants.

Carolyn Sampson soprano
Hilary Summers alto
James Gilchrist ténor
David Wilson-Johnson basse
Choir of The King’s Consort (26 chanteurs)
The King’s Consort (34 musiciens)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Haendel / Mendelssohn: Israel in Ägypten (1833)

En tournée pendant la saison 2020-2021

En 1833 Mendelssohn dirige à Düsseldorf l’Oratorio de Haendel Israel in Ägypten. Mendelssohn ne change pratiquement rien à la partition de Haendel, même s’il ajoute çà et là quelques petits détails. En revanche, il ajoute plusieurs instruments à vent à l’orchestre, apportant ainsi une nouvelle palette de couleurs, écrit une magnifique ouverture et arrange tous les récitatifs pour l’orchestre.

Cette version d’Israël in Ägypten, dont la partition a été établie à partir de plusieurs sources par Robert King, est toujours reconnaissable comme l’oeuvre de Haendel, mais complètement renouvelée dans la vision mendelssohnienne, un programme particulièrement intéressant dans le sens où il présente un ouvrage bien connu du grand public dans une version totalement ‘nouvelle’.

L’enregistrement d’Israel in Ägypten par The King’s Consort sous la direction de Robert King est récemment sorti sur le label Vivat et a été encensé dans la presse. Vous trouverez l’interview de Robert King au sujet de cette oeuvre dans Forum Opera via ce lien.

81dr Fq V Pi Gl. Sl1500

"La puissance des fresques chorales de Haendel émergent dans leur éclat et leur tranchant ... une verve formidable et une texture claire ... des solistes tous excellents" Gramophone - Choix de l'éditeur

“This one’s a winner!” Record Review, BBC Radio 3

“Worth having just for Mendelssohn’s blazing, new overture” The Financial Times

Lydia Teuscher soprano
Hilary Summers alto
Benjamin Hulett ténor
Matthew Brook basse
Choir of The King’s Consort (34 chanteurs)
The King’s Consort (41 musiciens)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Mendelssohn - Elias

Le dernier grand chef-d’oeuvre de Mendelssohn, écrit en 1846, est considéré pendant de très longues années comme le plus brillant des Oratorios anglais. Pétris de choeurs dynamiques, d’airs délicieusement mélodieux et de scènes intensément dramatiques, cette oeuvre ici interprétée sur instruments d’époque, déploie un véritable arc-en-ciel de couleurs orchestrales. Une superbe distribution se joint au choeur et à l’orchestre de The King’s Consort.

“Quelle énorme et presque dramatique intensité se dégage de ses musiciens professionnels - tant de puissants interprètes sur instruments d'époque ainsi qu’un fantastique choeur dont les membres prennent sans effort des rôles solistes plus exigeants” Der Bund au Lucerne Festival

Matthew Brook baryton (Elijah)
Carolyn Sampson soprano (The Widow)
Hilary Summers alto (Queen Jezebel, The Angel)
James Gilchrist ténor (Obadiah, King Ahab)
Julie Cooper soprano (The Boy)
The King’s Consort (46 musiciens)
Choir of The King’s Consort (36 chanteurs)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

Mendelssohn - Lobgesang

Le chant de louange (Lobgesang), symphonie-cantate composée en 1838 et 1840 par Felix Mendelssohn est vibrant hommage triomphal à la spiritualité. Cette oeuvre rarement interprétée est couronnée à sa création par un immense succès et, selon le témoignage de Schumann, "L'enthousiasme et la ferveur furent tels que des murmures s'élevèrent dans toute l'assemblée."

Hör mein Bitten ("Hear my prayer")
Wie der Hirsch schreit ("Like as the hart")

Carolyn Sampson soprano
Hilary Summers mezzo-soprano
James Gilchrist ténor
Choir of The King's Consort (34 chanteurs)
The King's Consort (47 musiciens)
Robert King direction

retour à la liste des programmes

The King’s Consort - créations exclusives !

Couronnement et Funérailles de la Reine Mary

Reconstitution des cérémonies de 1689 et 1695 à l'Abbaye de Westminster avec les oeuvres de Purcell et ses contemporains.

Queen Mary Ii Jan Verkolje
Mary II of England par Jan Verkolje, 1685, National Portrait Gallery, London

La Glorieuse Révolution de 1688 force le roi James II à s'exiler en France et provoque l’avènement de sa fille aînée, Mary II, et de son époux, William III, Prince d'Orange, appelés tous deux sur le trône par le Parlement anglais. L'Angleterre a de nouveau à sa tête un monarque protestant. Leur fastueux couronnement se tient à l'Abbaye de Westminster le 11 avril 1689, accompagné par la musique raffinée de John Blow, William Child, Thomas Tallis, Henry Lawes, Orlando Gibbons et naturellement d'Henry Purcell, en particulier ses merveilleux arrangements de I was glad et de Praise the Lord, O Jerusalem.

Mary est une Reine très populaire qui gouverne effectivement le pays seule du fait du départ fréquent de son époux à la guerre. C'est une femme cultivée qui aime véritablement la musique et pour laquelle Henry Purcell a écrit une série d'Odes absolument admirables. Malheureusement, Mary meurt de la variole en décembre 1694. Son règne aura duré un peu moins de 5 ans. Après un hiver glacial, ses funérailles se tiennent à l'Abbaye de Westminster le 5 mars 1695 où sont donnés les extraordinaires arrangements de Purcell des Funeral Sentences, sa célèbre et solennelle Marche funèbre et Canzona, ainsi que son arrangement de Thou knowest, Lord, the secrets of our hearts, si poignant à force de simplicité.

Peu après survient une immense tragédie pour le monde musical. Juste quelques mois plus tard, en novembre 1695, Purcell meurt, âgé seulement de 36 ans. Tout comme sa Reine bien-aimée, c'est à l'Abbaye de Westminster qu'ont lieux ses propres funérailles accompagnées de la même musique, celle qu'il avait composée pour Mary, et que ses collègues et amis éplorés interprètent pour lui. Nul doute que ce fut un moment d'une intense désolation.

Après avoir reconstitués l'impressionnante cérémonie du Couronnement du Roi George II, ainsi que Lo Sposalizio, la célébration du mariage symbolique de Venise à la mer, Robert King s'attaque aux grandes cérémonies qui ont encadré le court règne de la Reine Mary, de son glorieux couronnement en 1689 à ses mélancoliques funérailles de 1695 avec comme point central, la magistrale musique d'Henry Purcell.

The King’s Consort, direction Robert King
24 chanteurs (dont 4 solistes)
26 musiciens - 15 cordes, 2 théorbes, 4 trompettes, 4 caisses claires, orgue positif

Part 1

The Coronation of Queen Mary

The Procession
Traditional - Drums and trumpet fanfare
Child - O Lord, grant the King a Long life

The Entrance
Purcell - I was glad when they said unto me

The recognition
Anon - Blessed art thou, O Lord

The Litany
Tallis - O God, the Father of Heaven

The Anointing
Turner - Come, Holy Ghost
Henry Lawes - Zadok the Priest

The Investiture
Blow - Behold, O God our defender

The Crowning
Purcell - Praise the Lord, O Jerusalem

The Inthonisation
Gibbons - Te Deum

The Homage
Blow - The Lord is a Sun and a Shield

Recessional
Traditional - Trumpet fanfare and drums

Part 2

The Funeral of Queen Mary

The Procession
Traditional - Muffled drums
Purcell - March

The Entrance
Morley - I am the resurrection and the life

The Psalm
Purcell - Hear my prayer, O Lord

The Funeral Sentences
Purcell - Man that is born of a woman
Purcell - In the midst of life
Purcell - Thou knowest, Lord, the secrets of our hearts

The Anthem
Morley - I heard a voice from Heaven
Morley - I know that my redeemer liveth

The Committal
Purcell - Thou knowest, Lord, the secrets of our hearts

The Recessional
Purcell - Canzona
Traditional - Muffled drums

retour à la liste des programmes

Le Couronnement du Roi George II

Une grandiose reconstruction du Couronnement de George II à l’Abbaye de Westminster en 1727

En tournée 25 mars - 7 avril 2019

Tkc Coronation

Le couronnement de George II en 1727 fut un événement magnifique, déployant une pompe et un cérémonial magnifiés par une musique d’une égale splendeur. Mr Haendel, le célèbre compositeur d’opéra est chargé par le nouveau Roi de composer la musique pour cette Grande Cérémonie qui doit se tenir à Westminster Abbey.

Il en résulte une des plus belles œuvres cérémoniales jamais écrite pour un couronnement en Angleterre. L'inspiration de Haendel est à son zénith et il écrit quatre nouvelles antiennes : Zadok the Priest pour l’Onction, (qui connut une si immédiate et durable popularité qu’elle fut donnée par la suite à chaque couronnement), My heart is inditing pour le Couronnement de la Reine, The King shall rejoice pour le Sacre et Let thy hand be strengthened pour l’Intronisation.

À côté des ces quatre hymnes triomphaux, des œuvres cérémoniales d'autres compositeurs sont chantées comme O Lord, give the King a long life de William Child, du plain-chant pour le Come, holy ghost, Behold O Lord our defender et God spake sometimes in visions de Blow, I was glad when they said unto me de Purcell, un Te Deum d’Orlando Gibbons, et encore l'intime supplication des Litanies de Tallis, entremêlées de superbes fanfares et processions de tambours.

Cette nouvelle reconstruction du Couronnement se sert de chaque partie de l'église ou de la cathédrale où elle est donnée, avec processions de tambours, fanfares à six trompettes, et le chœur du King's Consort qui se joint au grand effectif orchestral du King's Consort.

Choir of The King's Consort 23 chanteurs
The King's Consort 32 musiciens - 14 cordes, 4 hautbois, 2 bassons, orgue, 6 trompettes (y compris trompettes de fanfare), timbales, 4 caisses claires
Robert King direction

The Procession
Trumpet fanfare - Traditional
Drum procession - Traditional
The Scholars of Westminster School - spoken
Trumpet Fanfare - Traditional
O Lord, grant the King a long life - William Child
A Grand Instrumental Procession - George Frideric Handel
The Entrance
I was glad when they said unto me - Henry Purcell
The Recognition
Archbishop to the Bishops, Peers and Assembled Nobles - spoken
Archbishop - spoken
Trumpet Fanfare - Traditional
Let thy hand be strengthened - Handel
Litany
O God, the Father of Heaven - Thomas Tallis
The Anointing
Come Holy Ghost - John Farmer
Zadok the Priest - Handel

--Entracte--

Fanfare
Trumpet Fanfare - Traditional
The Investiture
Behold O God our defender - John Blow
The Crowning
Trumpet Fanfare - Traditional
The Congregation in Westminster Abbey - spoken
The King shall rejoice - Handel
Te Deum
Te Deum (from The Second Service) - Orlando Gibbons
The Inthronisation
Fanfare - Traditional
The Homage
God spake sometime in visions - John Blow
Drums and trumpet fanfare - Traditional
The shouts of homage - spoken
The Coronation of the Queen My heart is inditing - Handel
The Recessional
Trumpet Fanfare - Traditional
Drum Procession - Traditional

retour à la liste des programmes

Lo Sposalizio

Le Mariage de Venise à l’Adriatique - une imposante reconstruction vénitienne

Lo Sposolizio

A l’apogée de son pouvoir économique et culturel, Venise célébrait chaque année à l’Ascension son mariage symbolique à la mer Adriatique. Accompagnée de musiques et de spectacles somptueux, la procession, armée de 400 rameurs, quittait le Palais du Doge et traversait la lagune sur le Buccintoro, afin d’assister au service religieux dans l’église de San Nicolo au Lido. Au moment le plus fort du Sposalizio, le Doge laissait tomber dans la lagune un anneau d’or.

Cette reconstitution de la cérémonie n’a pas de modèle précis. Nous avons choisi de construire notre représentation sur les célébrations qui prirent place aux alentours de 1600. A cette époque, la remarquable musique d’Andrea Gabrieli était encore d’actualité, celle de son neveu et successeur, Giovanni Gabrieli, à son apogée, et quantité d’autres compositeurs avaient écrit de la musique s’adaptant à de si prodigues occasions.

La cérémonie est divisée en deux parties : la première est consacrée à la musique profane qui accompagnait la procession à la sortie du Palais et lors de la traversée de la lagune. Les Piffari du Doge (six trompettes d’argent) faisaient résonner les Fanfares, alors que des ensembles interprétaient des madrigaux vénitiens sur des thèmes aquatiques et matrimoniaux, et des canzonas instrumentales pour grands et petits effectifs. Les textes d’un grand nombre de ces madrigaux conviennent parfaitement à cet événement, comme le somptueux madrigal en 15 parties Udite chiari de Giovanni Gabrieli.

La seconde partie est consacrée à la reconstitution du service religieux de San Nicolo. Eglise étonnamment petite par rapport aux canons vénitiens, située au nord-est du Lido, et dont la congrégation, composée exclusivement de l’entourage du Duc et des membres du gouvernement, ne semble pas avoir atteint plus de 500 personnes. Le service était très spectaculaire, avec des fanfares et canzonas somptueux et à grands effectifs, un Kyrie en 12 parties, le Gloria en 16 parties d’Andrea Gabrieli, des motets et, en apothéose, la canzona monumentale en 22 parties de Giovanni Gabrieli, écrite pour cinq choeurs d’instruments, exemple des plus représentatifs de l’opulence musicale vénitienne.

I - Voyage à travers la lagune
Fanfare pour trompettes (6 trompettes), “Rotta”, procession avec tambours
A. Gabrieli : Vieni, vieni Himeneo (Madrigal à 8)
Guami : Canzona (à 8)
A. Gabrieli : Cantiam di Dio (Madrigal sacré à 12)
A. Gabrieli : Canzona La Battaglia (à 8)
G. Gabrieli : Lieto godea (à 8)
Gussago : Canzon 19 à 8 La Leona
Viadana: Canzon "La Veneziana"
G. Gabrieli : Udite chiari tritoni (Dialogue entre Sirènes & Tritons à 15)

II - Service religieux à San Nicolo
Fanfare pour l’entrée du Doge
G. Gabrieli : Kyrie (à 12)
A. Gabrieli : Gloria (à 12)
Massaino : Canzon per otto tromboni
G. Gabrieli : Sanctus (à 12)
Monteverdi : Christe adoramus te (motet pour la communion)
G. Gabrieli : Canzona à 22 (5 choeurs d’instruments)

The King’s Consort - 29 instrumentistes : 4 cornets, 11 sacqueboutes (& trompettes de fanfare), 7 cordes, 3 chitarroni, 2 orgues positifs, 4 caisses claires
Choir of The King’s Consort - 20 chanteurs
Robert King direction

Haendel - Esther

version de 1720

Coypel Esther

The King’s Consort célèbre le 300e anniversaire de la création d’Esther, premier oratorio anglais de Haendel donné en 1720. Émaillé d’une multitude d’airs somptueux, avec une orchestration richement colorée comprenant des solos pour harpe, cors, bassons, flûte, trompette et hautbois, ainsi que des choeurs splendides, Esther révèle l’influence encore très profonde sur Haendel de ses voyages italiens, et qui lui inspire inventivité musicale et vigueur. C’est avec une brillante distribution que The King’s Consort se propose de fêter ce 300e anniversaire.

[*note historique : Haendel a donné une première version d’Esther lors d’un concert privé à Cannons en 1718 dans une version incomplète : Haendel l’a complètement révisée en 1720 pour créer ce qui est devenue la première partition achevée. C’est cette version que présente The King’s Consort.]

Lucy Crowe, soprano, Esther [01/2021]
Carolyn Sampson, soprano, Esther [11/2020 & 02/2021]
Matthew Brook, basse, Haman
Benjamin Hulett, ténor, Ahusueras
Julia Doyle, soprano, Israelite Boy
Charles Daniels, ténor, Mordecai, Second Israelite
Robin Blaze, contreténor, Priest
The King’s Consort, 24 instrumentistes, 10 chanteurs
Robert King, direction

PERIODES DE TOURNEE
Nous proposons pour le moment trois périodes qui seront réduites à une seule période après une négociation avec nos partenaires européens :
18-24 novembre 2020 [avec Carolyn Sampson dans le rôle d’Esther]
ou
20-29 janvier 2021 [avec Lucy Crowe dans le rôle d’Esther]
ou
19-26 février 2021 [avec Carolyn Sampson dans le rôle d’Esther]

retour à la liste des programmes

Tkc Logo Colour

The Kings Consort Photo Keith Saunders Square Small
Photo Keith Saunders

Programmes

You Tube Logo Full Color Cut

Vivat Logo Title New2