1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English

Artistes · Ensembles · Trio Brancusi

Ann-Estelle Médouze, violon
Laura Buruiana, violoncelle
Ferenc Vizi, piano

Le choix de la figure tutélaire du grand sculpteur roumain Brancusi ne doit rien au hasard - le Trio Brancusi est en effet créé par deux de ses compatriotes comme un hommage à cet immense artiste, dont la carrière, comme celle du grand compositeur roumain George Enesco, prend son essor à Paris.

S’impose alors pour le Trio Brancusi en 2011, année qui marque le 130e anniversaire de la naissance d’Enesco, l’enregistrement en première mondiale de l'intégrale de ses trios pour piano, violon et violoncelle pour le label français Zig-Zag Territoires. Cet enregistrement reçoit les éloges de la presse internationale - The Strad, Gramophone, Le Monde de la Musique, Classica, MusikZen, "Choix de France musique" et 5 Diapasons. Le Trio participe également à de nombreuses émissions radiophoniques sur France Musique, ainsi que sur Radio Romania, Musiq'3, Radio Suisse, WDR3, RBB Berlin et Deutschland Radio.

Dans le sillage du succès de l’enregistrement Enesco, le Trio Brancusi se produit à Londres, Lisbonne, Bucarest, Paris, et récemment au Concertgebouw d’Amsterdam dans le cadre des "Holland Music Sessions", ainsi qu'au “Ateneo Veneto” à l’occasion du Carnaval de Venise.

Au côté du grand répertoire, le Trio Brancusi s’attache à défendre des oeuvres méconnues ou oubliées, comme celles du compositeur brestois Jean Cras ou encore de Charles-Valentin Alkan. Il enregistre prochainement l’intégrale des trios de César Franck pour le label Naxos.

Le Trio Brancusi est particulièrement attentif au jeune public et propose d’aller à sa rencontre avec notamment des présentations de concert originales et des ateliers pédagogiques.

Trio Brancusi Photo Dr 650 A
Photo Satirino

Ann-Estelle Médouze

Lauréate du Concours National de Radio France à treize ans, Ann-Estelle Médouze étudie principalement auprès de Tibor Varga en Suisse, Pinchas Zukerman à la Manhattan School of Music de New York ainsi que Jean-Jacques Kantorow au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Elle est également lauréate du concours International Vaclav Huml à Zagreb en 2001 et du prestigieux concours Long Thibault à Paris en 2002 pour la meilleure interprétation de l’œuvre de Mozart.

Depuis 2004 elle est violon super soliste de l’Orchestre National d’Île-de-France ; c’est ainsi qu’elle est souvent appelée à occuper ce poste au sein de formations telles que le Rotterdam Philharmonic, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre du Centre National des Arts d’Ottawa, le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de la monnaie à Bruxelles.

En tant que soliste, elle a joué sous la direction de David Gilbert au Carnegie Hall, Pinchas Zukerman, Zdenek Macal, Menahem Nebenhaus, Pablo Castellano, Emil Tabakov, Takuo Yuasa et avec le Baltimore Symphony Orchestra, Civic Orchestra of Chicago, National Art Center Orchestra, Orchestre National du Venezuela, Israël Sinfonietta Beer-Sheva, Orchestre National de Lyon… En 2015, Pinchas Zukerman l’invite à Ottawa pour jouer avec lui le double concerto de Bach et en octuor avec Itzhak Perlman.

Également passionnée de musique de chambre, elle est l’invitée de prestigieux festivals comme le Santa Fe Chamber Music Festival, le Perlman Music Program et se produit aux côtés de Pinchas Zukerman, Itzhak Perlman, Roland Pidoux, Alain Meunier, Michel Strauss, Vladimir Mendelssohn, Ralph Kirshbaum, Bruno Pasquier, Ori Kam, Itamar Golan… Elle fait également partie du quatuor Alma.

Soucieuse de transmettre, elle s’investie dans l’enseignement auprès de jeunes violonistes en Martinique. Elle est depuis 2013 professeur au pôle d’enseignement supérieur de la musique de Seine-Saint-Denis, « Pôle sup 93 ».

Laura Buruiana

La carrière de la violoncelliste roumaine Laura Buruiana prend son essor en 2003 quand elle remporte le Premier Prix du prestigieux “Young Concert Artists” à New York. La même année, elle remporte également le Premier Prix du Concours International Arturo Bonucci à Rome.

Née à à Bucarest en 1980, Laura Buruiana commence l’étude du violoncelle à l’âge de 10 ans et étudie au Lycée musical Georges Enesco de Bucarest, puis de 1999 à 2004 à l’Université Nationale de Musique de Bucarest avant de poursuivre ses études au Hochschule für Musik de Cologne où elle termine son Master en 2007. Pendant toute cette période elle participe à de nombreuses master class en Allemagne, Espagne, France, Pays-Bas et Roumanie. En 2012 elle obtient son Doctorat en Musique à l’Université Nationale de Musique de Bucarest.

Entre 2007 et 2009 elle est professeur de violoncelle à l’Université Nationale de Musique de Bucarest. C’est en 2009 qu’elle s’installe en France et obtient en 2013 le diplôme de Professeur d’Enseignement Artistique. Elle pratique également le violoncelle baroque et la viole de gambe qu’elle a particulièrement travaillée depuis 2009.

En tant que soliste, Laura débute sur la scène de la Philharmonie de Berlin en 2006 dans le 1er Concerto pour violoncelle et orchestre de Chostakovitch avec le Berliner Sinfoniker sous la direction de James Gaffigan. Elle joue également en tant que soliste avec de nombreux orchestres prestigieux : Orchestre Symphonique de Bari, Orchestre de Chambre de Berlin (Festival de Rheingau), Philharmonie George Enesco de Bucarest, Orchestre de la Radio Roumaine, Philharmonie de Shangai, Orchestre de Santander, Orchestre Symphonique de l’Ohio, Orchestre Symphonique de Caroline du Nord, interprétant les concertos de Chostakovitch, Dvorak, Vieru, C. P. E. Bach et Saint-Saens, ainsi que les Variations Rococo de Tchaikovski, sous la direction d’Oliver von Dohnányi, Gerhard Zimmermann, Cristian Mandeal, Horia Andreescu, Lorenzo Muti et Dorel Pascu, entre autres.

Laura Buruiana se produit dans de nombreux festivals internationaux, comme le Festival George Enesco (Roumanie, 2005 et 2007), le Festival des Deux Mondes (Italie, 2002, 2003 et 2005), le Festival de Rheingau (Allemagne, 2006), le Festival “Mostly Tchaikovski” de Pella (USA, 2004), le Festival de Usedom (Allemagne, 2002 et 2003), et le Festival Young Euro Classic Berlin (2004). Elle est également invitée au Kennedy Center de Washington, au Kaufmann Hall de New York, au Gardner Museum à Boston, tout comme à Pittsburgh, en Virginie, au Connecticut et dans l’Ohio. En Europe elle se produit au Concertgebouw d’Amsterdam, au Diligentia Theatre de La Hague, Konzerthaus de Berlin, Glyptotek de Copenhagen, au Château de Fontainebleau, à la Salle Flagey de Bruxelles et à Hanovre à l’occasion l’Expo 2000.

Laura Buruiana enregistre les sonates pour piano et violoncelle d’Enesco pour le label Naxos qui reçoivent 5 Diapasons en 2008. Elle enregistre chez Coviello Classics les sonates pour violoncelle et piano de Brahms avec le pianiste Matei Varga qui est élu CD de l’année 2012 par “The Violoncello Foundation” à New York. En 2013 Laura sort deux autres albums - l’intégrale des sonates de Mendelssohn pour violoncelle et piano avec le pianiste Ferenc Vizi chez Coviello Classics, CD de l’année 2013 à la Radio Romania Muzical en Roumanie, et “Enescu et Bartok” chez Ollecello Classics.

En 2015 sortent deux enregistrements - les suites pour violoncelle seul de Bach en deux versions, violoncelle moderne et violoncelle baroque / piccolo, chez Coviello Classics, et des sonates pour violoncelle et piano d’Enesco, Chostakovitch et Prokofiev avec la pianiste Alexandra Silocea chez Avie Records.

Ferenc Vizi

Né en Transylvanie (Roumanie) en 1974, Ferenc Vizi débute ses études de piano dans la classe d’András Körtési dans sa ville natale de Reghin puis rejoint la classe de Gérard Frémy au CNSM de Paris. Il reçoit également les conseils de Cyril Huvé, Jacques Rouvier et de la pianiste Françoise Thinat à l’École Normale de Paris.

Ferenc Vizi se distingue dans plusieurs grands concours internationaux : Saratov en Russie, Hamamatsu au Japon, Rubinstein à Tel-Aviv, et au ARD de Munich, grâce auxquels il bénéficie de nombreux engagements en Amérique du Sud, au Japon, et dans plusieurs pays d'Europe, et d'un enregistrement du 2e concerto de Bartók avec l’orchestre de la Bayerischen Rundfunk sous la direction de Peter Rundel pour la Radio de Munich.

Depuis il se produit en tant que soliste avec des orchestres ou en récital principalement en Europe. Parmi ses partenaires de musique de chambre, on peut retenir Henri Demarquette, Raphaël Perraud, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, Alexis Cardenas, Benoit Fromanger et Richard Galliano. Il rejoint Ann-Estelle Médouze et Laura Buruiana au sein du Trio Brancusi en 2014.

Lauréat Juventus dès 1995, Ferenc Vizi est régulièrement invité en France au Théâtre de la Ville et se produit à Radio France, au Grand Théâtre de Bordeaux, Théâtre de Caen, au Festival de l'Épau, Piano à Riom, Piano à Auxerre, aux Serres d’Auteuil, Piano Passion de Saint-Etienne, au Musée d’Orsay et à l’Opéra comique à Paris, aux Festivals de Nohant, Toulon, Périgord Noir, 1001 Notes, à la Folle Journée de Nantes, Festival de la Roque d’Anthéron, La Chaise Dieu, Piano(s) festival Lille, Festival d'Eté de Toulouse, à Londres au festival It’s all about piano, et dans de nombreuses Scènes Nationales et théâtres de province. Il se produit avec l’Orchestre National de Lille, l'Orchestre National d'Île de France et l’Orchestre d’Auvergne et interprète le 1er concerto de Tchaikovsky et le concerto de Grieg avec l'Orchestre Philharmonique de Târgu-Mures, où il fait ses études, en tournée en France au Pin Galant de Mérignac, Palais Neptune de Toulon, au Cratère d'Alès et à la Rampe d'Échirolles. Pendant l’été 2016 il interprète pour la première fois les 12 Notations de Boulez au Festival Juventus et remporte un vif succès avec son programme Blue Notes dans plusieurs festivals en France. Après de mémorables Variations Diabelli au Théâtre de la Ville en novembre 2015 il est ré-invité par le Théâtre avec son programme de récital Chimères & Contemplations en janvier 2017.

Avec l'ensemble de musique traditionnelle hongrois Cifra, Ferenc Vizi crée le programme Rhapsodies - Liszt et les Tziganes à la Scène nationale de Martigues puis au festival Lisztomanias de Châteauroux. Depuis ce programme a sillonné la France. Donné dernièrement au Théâtre Impérial de Compiègne, il sera joué aux Opéras de Montpellier et Nancy pendant la saison 2016-2017.

Ferenc Vizi enregistre la Sonate opus 111 de Beethoven et la Fantaisie opus 17 de Schumann pour le label Æon, et Voyage - œuvres de Schubert, Liszt, et Wagner/Liszt pour Satirino records. Au printemps 2013 sort son enregistrement de Rhapsodies, Liszt et les Tziganes pour Satirino records sous le titre de Czardas Fantasy, l'intégrale de l'oeuvre pour violoncelle et piano de Mendelssohn avec la violoncelliste Laura Buruiana chez Coviello Classics, ainsi qu'un album avec la violoniste Elsa Grether dédié à Ernest Bloch sur le label Fuga Libera. Son enregistrement des Variations Diabelli chez Anima sort en novembre 2014, puis Romance oubliée avec la violoncelliste Hermine Horiot sur le label 1001 Notes début 2015.

Revues de presse

Trio Brancusi Photo Dr 640
Photo Satirino

"...The players of the excellent Brancusi Trio treat the score as highly charged Brahms, with the piano driving the outer movements forward as if the work`s origins were symphonic. The A minor Trio comes from much later in Enescu’s life and here the Brancusi Trio`s performance succinctly captures the esoteric qualities of the composer’s later works, with wide mood swings flowing so easily that they do not disrupt the overall shape of each movement... This is a very well recorded and highly desirable disc, completed by the innocent charm of the little Serenade lointaine."
David Denton, The Strad, July 2012

"Paris-formed Trio Brancusi continue to champion Enescu - Heartly Recommended"
Guy Richards, Gramophone, August 2012

"...Les Brancusi soulignent surtout une écriture harmonique pénétrée par la musique populaire roumaine, attestant le virage stylistique que le langage du compositeur.... On y admire sans réserve le jeu décanté et foudroyant des Brancusi, et on les remercie pour cet album..."
Jean-Charles Hoffelé, Diapason, mai 2012

"Une nouvelle parution consacrée à Georges Enesco, gloire nationale en Roumanie seulement, est du pain béni pour tout auditeur avide de découvertes ou simplement désireux de compléter ses connaissances d’un des personnages importants de la musique du vingtième siècle. Même sans parler du plaisir d’entendre des versions alternatives des rarissimes raretés du catalogue enregistré, la mise à jour d’inédits accentue encore notre soif insatiable… Les trois jeunes interprètes du Trio Brancusi ont le grand mérite de plier leur jeu à ces évolutions d’écriture et de coloris, autrement dit de jouer les œuvres comme leur style l’impose et de ne pas chercher à moderniser le plus ancien ou à « roumaniser » ce qui n’a pas lieu de l’être. A défaut de comparaisons majeures et multiples et d’enregistrements de référence, on y perçoit un bon équilibre des voix et une justesse de ton qui en font un très bon témoignage pour des « premières mains » discographiques".
Nicolas Mesnier-Nature, ResMusica, avril 2012

"...the young advocates of the Brancusi Trio play with skill and commitment. The G-Minor Trio surges with romantic passion (I’d love to hear this group in the Schumann trios), while the more understated and formally ambiguous A-Minor is played with a superb sense of tact, both with respect to color and with respect to the music’s idiosyncratic ebb and flow. Balances are exemplary, as is the give-and-take among the players, even in the most arcane passages of the A-Minor, where each player seems to wander off into his or her own world. The gentle Sérénade lointaine makes an effective interlude—but it’s the two larger works that flank it that really deserve your attention. Strongly recommended".
Peter J. Rabinowitz, Fanfare Magazine, 2012

Répertoire

Trio Brancusi Photo Dr 656 A
Photo Satirino

Beethoven - Trios n°4 & 5
Christophe Bertrand - Treis (2000)
Brahms - Trios n°1 & 2
Chostakovitch - Trios n°1 & 2
Jean Cras - Trio
Enesco - Trios & Sérénade lointaine
Debussy - Trio
Fauré - Trio
Franck - Trios n°1, 2, 3 et 4
Haydn - Trios n°20, 21 & 22
Philippe Hersant - Trio - Variations sur la Sonnerie de Sainte-Geneviève-du-Mont de Marin Marais (1998)
Rachmaninov - Trios Elégiaques n°1 & 2
Ravel - Trio
Nikolaï Roslavets 1881-1944 - 3 trios
Schubert - Trios n°1 & 2 et Nocturne (D 897)
Schumann - Trio n°1
Tchaikovski - Trio
Widor - Trio n° 1

Quelques idées de programme

Trio Brancusi Photo Dr 632 Carré
Photo Satirino

Péchés de jeunesse

Charles-Marie Widor - Trio n° 1 (1875 à 31 ans)
Claude Debussy - Trio (1880 à 18 ans)
César Franck - Trio n° 1 (1840 à 18 ans)

Apocalypse 14-18

Frederick Septimus Kelly (1881 - 1916) - "Monograph" pour piano solo
Albéric Magnard (1965 - 1914) - Premier et quatrième mouvements du trio
Lili Boulanger (1893 - 1918) - "D'un soir triste" et "D'un matin de printemps" pour trio
--entracte--
Rudi Stephan (1887 - 1915) - Grotesque pour violon et piano
Alexandre Mossolov (1900 - 1973) - Sonate no 4 pour piano
Nikolaï Roslavets (1881-1944) - Trio no 3

Ce programme rend hommage aux musiciens pris dans la tourmente de la Grande Guerre et de la Révolution russe, survenue en plein cœur de cette Première Guerre Mondiale.

Le compositeur et pianiste australien d’origine irlandaise, Frederick Septimus Kelly, est mort dans les derniers jours de la bataille de la Somme en novembre 2016. Après ses études à Oxford il suit des cours au Hoch Konservatorium - Musikakademie de Francfort, comme l’expressionniste allemand Rudi Stephan, considéré comme un des plus talentueux jeunes compositeurs de son époque avant de mourir au front en 1915.

Au programme également les français Albéric Magnard, qui meurt en défendant son domaine contre l’ennemi, et Lili Boulanger, soeur cadette de Nadia avec qui elle fonde en 1915, graĉe au Comité franco-américain du Conservatoire, la Gazette des Classes de Composition du Conservatoire, qui permet aux musiciens engagés dans la guerre d'échanger des nouvelles. Elle mourra à l’âge de 24 ans en 1918.

Pour clore ce programme, deux grandes figures musicales russes, Nikolaï Roslavets et Alexandre Mossolov. Dès 1907, Roslavets cherche à mettre en place un nouveau système d’organisation tonale basé sur les « accords synthétiques » de Scriabine. Enthousiasmé par la Révolution russe de 1917, il sera plus tard accusé de défendre un art bourgeois et contre-révolutionnaire. Ecarté de Moscou, sa musique interdite, il est muté en tant que professeur de musique au Kazakhstan, où il s’éteindra en 1944.

Mossolov est principalement connu pour ses sonates pour piano ‘futuristes’ avant de devenir l’un des plus importants compositeurs révolutionnaires. C’est surtout ses "Fonderies d'acier" pour orchestre symphonique qui lui assurent la célébrité. Mais comme Roslavets, ses oeuvres sont accusées de porter la marque du style avant-gardiste occidental, ce qui lui vaut dès 1936, l'exclusion de l'Union des Compositeurs et le goulag en 1937.

Enescu - Trio n°2
Hersant - Trio
Bertrand - Treis
Ravel - Trio

Enesco - Trio n°1
Franck - Trio n°1
Brahms - Trio n°2

Enesco - Trio n°1
Franck - Trio n°1
Enesco - Sérénade lointaine
Franck - Trio n°4

Enesco - Sérénade lointaine
Debussy - Sonate pour violon et piano
Ravel - Trio
Debussy - Sonate pour violoncelle et piano
Enesco - Trio n°1

Les quatre Trios Concertantes de César Franck

L’Intégrale des trios avec piano de George Enesco
Les 2 Trios & la Sérénade lointaine

Haydn - Trio n°20
Beethoven - Trio n°4
Schubert - Nocturne (D 897)
Schumann - Trio n°1

Rachmaninov - Trio Elégiaque n°1
Chostakovitch - Trio n°2
Tchaikovski - Trio

Beethoven - Trio n°5
Schumann - Trio n°1
Schubert - Trio n°2

Oeuvres de Jean Cras :
L’oeuvre pour piano seul
L’oeuvre pour violon et piano
Sonate pour violoncelle et piano
Trio pour violon, violoncelle et piano

Oeuvres de Charles-Valentin Alkan :
Grand duo concertant en fa dièse mineur pour violon et piano op. 21
Grande sonate, op. 33 “Les quatre âges de la vie”
Sonate de concert en mi majeur pour violoncelle et piano op. 47
Trio en sol mineur pour violon, violoncelle et piano op. 30

Chostakovitch - Symphonie N°15 pour piano, violon, violoncelle & 3 percussionnistes (transcription de Derevianko pour piano, violon, violoncelle & 13 instruments de percussion)

Trio Brancusi Photo Dr 644 A
Photo Satirino

Photos prises à la Fête du Violon, Saint-Jean-du-Doigt, 15 mai 2016