Concerto CopenhagenConcerto Copenhagen s’est produit pour la première fois en concert en 1991. Depuis il s’est développé pour devenir le principal orchestre sur instrument d’époque de Scandinavie et figure parmi les plus intéressants et créatifs orchestres baroques.

Concerto Copenhagen se distingue par ses interprétations originales et une remarquable communion avec le public. Sa démarche restitue la vitalité de la musique ancienne et nous la rend accessible.

C’est en 1999 que Lars Ulrik Mortensen devient directeur artistique de Concerto Copenhagen. Il reçoit en 2007 le très convoité Prix Léonie Sonning en reconnaissance de son talent de claveciniste et comme acteur de renommée mondiale dans le domaine de la Musique de Chambre. De cette rencontre entre Concerto Copenhagen et Lars Ulrik Mortensen nait un passionnant voyage artistique et musical associant un répertoire de musique européenne bien connu du public à des œuvres moins familières venant de Scandinavie ou d’autres origines.

Depuis, Concerto Copenhagen a collaboré, sur les plus grandes scènes mondiales, avec de nombreux artistes de renommée internationale comme Emma Kirkby, Andreas Scholl, Anne Sofie von Otter, Andrew Manze, Reinhard Goebel, Ronald Brautigam, Andrew Laurence King, comme chef invité principal, et récemment avec Kenneth Weiss.
Concerto Copenhagen enregistre pour le label allemand CPO, pour Deutsche Grammophon, et pour Bis avec lequel il a remporté de nombreux et prestigieux prix.

Depuis, Concerto Copenhagen est invité par les principaux festivals en Europe, aux États-Unis, au Japon et en Australie. Ces tournées de concerts reçoivent des critiques élogieuses les plaçant au premier rang des orchestres internationaux sur instruments d’époque.

Le Théâtre Royal du Danemark est le partenaire privilégié de Concerto Copenhagen avec lequel il produit un opéra par an. Les dernières productions comprennent des oeuvres de Monteverdi et Mozart, ainsi que Xerxes, Jules César et Partenope de Haendel, les deux derniers avec Andreas Scholl dans les rôles principaux.

Les concerts de Concerto Copenhagen sont enregistrés et diffusés par Danmarks Radio (DR) et avec le réseau UER partout dans le monde.


Tournée saison 2011-2012Satirino propose Concerto Copenhagen en tournée du 24 novembre au 3 décembre 2011 avec le programme ci-dessous dirigé du clavecin par Kenneth Weiss

C'est au Théâtre des Champs-Élysées dans la série de Jeanine Roze Production que le public parisien découvre avec enthousiasme Concerto Copenhagen au côté de la soprano Anne Sofie von Otter en 2009.

La rencontre de Kenneth Weiss et de Concerto Copenhagen autour de la Brockes Passion de Haendel en tournée en Espagne en 2009 fut un grand moment de bonheur - d'où cette nouvelle collaboration que nous vous proposons.

Concerto Copenhagen, 13 musiciens
Kenneth Weiss, clavecin et direction

'Concerti, Napoli'

Giovanni Battista Pergolesi - Concertino en Sol
Francesco Geminiani - La Follia
Francesco Durante - La Pazzia
--
Alessandro Scarlatti
- concerto grosso N°1
Leonardo Leo - concerto pour violoncelle en La
Charles Avison - Concerto grosso (d’après une sonate de Domenico Scarlatti)


Dates :
Jeudi 24 novembre 2011 - Opéra de Dijon
Vendredi 25 novembre 2011 - Maison de la Culture de Bourges
Disponible à partir du samedi 26 novembre 2011

haut de page


Tournée saison 2012-2013Satirino propose Concerto Copenhagen avec la mezzo-soprano Stéphanie d'Oustrac en tournée du 15 - 24 novembre 2012 avec le programme ci-dessous dirigé du pianoforte par Kenneth Weiss

Mozart - Ouverture de 'La Finta Gardiniera'
Mozart - Air de concert 'Alma grande e nobil core' K.578
Haydn - Symphonie (à confirmer)
Glück - 'O Malheureuse Iphigénie' d'Iphigénie en Tauride
Glück - 'Qu’entends-je, qu’a-t-il dit – Amour, viens rendre à mon âme', d’Orphée et Euridice
--
Haydn - Arianne à Naxos
Mozart - Symphonie N°43 en Fa majeur K.76

Concerto Copenhagen, direction Kenneth Weiss
Stéphanie d'Oustrac, mezzo-soprano
Orchestre - 13 cordes, 2 hautbois, 2 bassons, 2 cors (19 musiciens)

haut de page


Revues de presse"Ce doit être les 4 heures les plus rapides que j’ai vécues. Le responsable, Concerto Copenhagen, un plus petit ensemble encore que celui proposé la veille au soir par le Gabrielli Consort pour la Création de Haydn, mais produisant une sonorité plus puissante et plus équilibrée, … avec cette sorte de liberté et de fluidité que l’on regrette que tant d’autres ensembles sur instruments d’époque ne puissent atteindre. Cette interprétation puissante toute empreinte d’une intensité dramatique ne semblait toutefois pas être une représentation dont le style est imposé par une seule personne.  Il s’agissait en fait de la plus magnifique et harmonieuse coordination du talent."
Andrew Clark, Financiel Times, 20 juillet 2009, Parthenope, Royal Albert Hall, BBC Proms

"Le geste de l'américain Kenneth Weiss, qui fait dos au public pour mieux conduire ses musiciens, tout en jouant du clavecin et du positif, est supéractif, communiquant sans compter son entrain, soulignant chaque inflexion et accent... Le souci du détail est indiscutable, d'autant que cette exactitude ne sacrifie rien à la puissance des rebonds ni à la progression de l'architecture. Le chef sait dès le début imposer un tempo palpitant et nerveux qui éclaire cette Passion de Haendel, située après son séjour italien, et qui reste méconnue et pourtant décisive."
ClassiqueNews.com, Concerto Copenhagen, Brockes Passion, Festival de Cuenca, Avril 2009

haut de page

Rights reserved (DR)