Eric Bellocq, luthÉric Bellocq étudie dans la classe de guitare d'Alexandre Lagoya au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, d'où il sort avec un 1er prix. Il fait partie de l'ensemble Les Arts Florissants de William Christie de 1983 à 1990 et participe à de nombreuses productions d'opéra et concerts avec La Chapelle Royale, Les Musiciens du Louvre, Les Talens Lyriques, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Le Concert Spirituel, Akâdemia, Le concert d'Astrée, et La Fenice.

Parallèlement à ses récitals en solo, il rejoint en 1990 l'Ensemble Clément Janequin. Avec François Couturier, pianiste de jazz, Éric Bellocq accompagne Dominique Visse dans un récital allant de Machaut à Berio, et avec le jongleur Vincent de Lavenère crée un spectacle original Le Chant des Balles où se croisent musique ancienne, improvisation et jonglerie.

Éric Bellocq participe à de nombreux enregistrements pour Accord, Adès, Alpha, Claves, Decca, Erato, harmonia mundi, Vérany, Virgin, Zig-Zag Territoires et également Frame (solo CD), King Records (Japon) avec Dominique Visse, Naxos en duo avec Massimo Moscardo, et Pure classics avec Jean-Paul Fouchécourt. Il enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

En plus de ces récitals de luth, théorbe et guitare Renaissance, Eric Bellocq propose, avec Malcolm Bottwell, viole de gambe, et Jean-Michel Gianelli, percussions le programme :

 


Subjectum Ce programme s’articule autour des deux premiers livres de luth jamais publiés en France (1530), des danses et des chansons pleines de cette vivacité chère à Rabelais où ardeur et poésie font bon ménage.

Partitions et improvisations
Aux traditionnelles tablatures pour le luth, s’ajoutent quelques notes énigmatiques intitulées « Subjectum » confiées ici à laviole. Ces « sujets », très simples, sont le prétexte à des élaborations personnelles écrites ou improvisées. La percussion, comme c’est l’usage, est largement improvisée.

Sonorités
Luth, zarb, viole, bendir nous emmènent en Orient. De même, l’usage fréquent d’une seule mélodie jouée simultanément par plusieurs instruments qui l’ornementent très différemment, nous attire vers les musiques de traditions orales. Juste retour des choses pour des morceaux tous issus d’une tradition populaire vivante au XVIème siècle et dont les compositeurs savants étaient fiers.

Extraits des deux livres de luth édités par Pierre Attaingant à Paris en 1529 et 1530 :

Basses dances « Sansserre » et « Beure frais ».

« Tant que vivray » improvisation d’après la chanson de Claudin de Sermizy
Pavane N°43
Sauterelle

Branle gay « Cest mon amy »
Branle « Nicolas mon beau frere ».

Prelude N°4
« Le jaulne & blanc » d’après la chanson anomyme « Le jaulne & bleu »
Basse dance et recoupe « La brosse »
Haulberroys
Branles de Poictou N°28 et N° 29

Gaillardes N°55 et N°61

Prelude N°5
La guerre
Basse dance « Puisquen deux cueurs »

« Il me suffit » d’après la chanson de Claudin de Sermizy

Branle « Allez dire a ceux d’Amboyse »
Branles de Poictou N°26 et N°27
Tordion N°1


Vous pouvez apprendre encore plus sur Eric Bellocq sur son site www.bellocq.info

haut de page


DiscographieLa discographie d'Eric Bellocq avec des extraits peut être consulté sur son site via ce lien

Photo Eric Sebbag