1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Agenda
  4. Artistes
  5. Satirino records
  6. Contact
  7. English

Artistes · Orchestres · The English Concert

The English Concert Youtube

The English Concert s’est construit une réputation mondiale, révélant la vitalité expressive et la qualité technique de leurs prestations, et figurent depuis de longues années parmi les meilleurs ensembles sur instruments anciens dans le répertoire baroque et classique au disque comme en concert.

Sous la direction de son chef, Harry Bicket, et de son principal chef invité Kristian Bezuidenhout, The English Concert combine urgence, passion et flamboyance avec autant de précision que de délicatesse et de beauté.

The English Concert collabore avec des artistes tels que Joyce DiDonato, Dame Sarah Connolly, Iestyn Davies, Alison Balsom, Trevor Pinnock, Dominic Dromgoole, Tom Morris, pour ne citer qu’eux, qui joignent leur extraordinaire talent à celui l’Orchestre et inspirent son travail d’interprétation.

“Chaque instrumentiste a joué comme s'il était personnellement responsable de l'ensemble du spectacle, révélant chaque parcelle du drame: pendant l'acte II, les violoncelles ont déclenché un tel torrent de fureur qu'ils ont menacé de surpasser la distribution vocale.”

Ses tournées internationales d’opéra de Haendel sont un événement fondamental dans l’activité de The English Concert. Ces tournées sont nées de son étroite collaboration avec le Carnegie Hall et qui le conduit chaque année à se produire, entre autres, au Theatre an der Wien, au Théâtre des Champs-Elysées, à l’Elbphilharmonie à Hambourg et au Barbican à Londres.

Parallèlement la série de concerts que The English Concert propose à Londres lui permet d'explorer un chemin radicalement différent, présentant à leur public londonien des programmes originaux. Pour le lancement de son partenariat avec Garsington Opera en 2019, The English Concert a donné des représentations des Vêpres de Monterverdi et en été 2021, pour sa première saison en résidence, The English Concert y donnera une production de Amadigi de Haendel.

The English Concert Photo Richard Haughton  Ld
The English Concert © Richard Haughton

Harry Bicket

Harry Bicket © Dario Acosta
Harry Bicket © Dario Acosta

Harry Bicket est internationalement reconnu pour son talent de chef d’orchestre, à la fois dans le domaine de l’opéra qu’en concert, et est particulièrement apprécié pour ses interprétations du répertoire baroque et classique. C’est en septembre 2007 qu’il devient directeur artistique de The English Concert, un des meilleurs orchestres britanniques sur instrument d’époque. En 2013, après de nombreuses invitations à l’Opéra de Santa Fe, il est nommé chef principal, et à partir de 2018, assume la direction artistique. À Santa Fe, il dirige Fidelio, La Finta Giardiniera, Romeo et Juliette, Alcina, Candide et Cosi fan Tutte. Pendant la saison 2019, il dirige les Quatre derniers Lieders de Strauss avec Renée Fleming. Né à Liverpool, il étudie au Royal College of Music et à l’université d’Oxford. Il est également un claveciniste accompli.

La tournée de l’Opéra de Haendel Rodelinda avec The English Concert, prévue au printemps 2020, a été victime de graves perturbations du fait de la pandémie. Mais miraculeusement, un enregistrement discographique a pu être réalisé et sortira pendant la saison 2020-2021. The English Concert a également réussi à produire une série de concerts diffusés en direct et enregistrés dans des lieux historiques de la région Londonienne. Parmi les engagements de Harry Bicket en tant que chef invité cette saison, figurent l'opéra national de Bergen où il dirige La clemenza di Tito. Au cours de l’été 2021, Harry Bicket retourne à l’opéra de Santa Fe pour diriger A Midsummer Night’s Dream et Les Noces de Figaro.

Après les succès de Rinaldo et Ariodante avec Joyce DiDonato, The English Concert poursuit sa série d’opéras de Haendel avec Semele en Europe et aux États-Unis, comprenant des représentations au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, au Barbican à Londres et au Carnegie Hall à New York. Parmi ses moments mémorables à la tête de The English Concert, se trouvent ses propres arrangements des œuvres de Mozart pour orgue mécanique, les Cantates de Bach pour l’Avent et le Remembrance Ballet de Wayne Eagling sur l’Ode à Sainte-Cécile de Haendel pour l’English National Ballet Theatre.

En plus des productions à l’Opéra de Santa Fe, Harry Bicket dirige au Metropolitan Opera (La Flûte enchantée, Les Noces de Figaro, Rodelinda, La clemenza di Tito, Giulio Cesare, Agrippina et Cosi fan tutte) ; au Lyric Opera of Chicago (Ariodante, Orphée et Eurydice, Carmen, Rinaldo) ; au Houston Grand Opera (Les Noces de Figaro et Rusalka) ; au Canadian Opera Company (Maometto II et Hercules). Harry Bicket est également invité à diriger des orchestres symphoniques comme le Chicago Symphony Orchestra, Cleveland Orchestra, Cincinnati Symphony Orchestra comprenant le Cincinnati May Festival), New York Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, Los Angeles Chamber Orchestra, San Francisco Symphony, Detroit Symphony, Houston Symphony, Seattle Symphony, St Paul Chamber Orchestra, NACO Ottawa, Indianapolis Symphony, Minnesota Orchestra et le Boston Symphony Orchestra. Harry Bicket a également dirigé des masterclasses à la Juilliard School.

Parmi ses engagements européens en tant que chef d'orchestre figurent le Liceu à Barcelone (Agrippina, Lucio Silla, A Midsummer Night’s Dream), l’Opéra de Bordeaux (Alcina) et le Theater an der Wien (Iphigenie en Tauride, Mitridate). Harry Bicket est également invité pour diriger des orchestres européens comme le Prague Philharmonia, RTE National Symphony Orchestra of Ireland, Oslo Philharmonic, Royal Northern Sinfonia, Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, Rotterdam Philharmonic, Royal Stockholm Philharmonic Orchestra, BBC Scottish Symphony Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, Bayerische Rundfunk, Scottish Chamber Orchestra et l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Au-delà de l’Europe et des Etats-Unis, Harry Bicket fait ses débuts au Japon à la tếte du Tokyo Symphony Orchestra avec Ian Bostridge, et à l’Israel Philharmonic.

Il a également dirigé au Minnesota Opera (Croesus), à l’Opera Australia (Giulio Cesare), au Scottish Opera (Orfeo), au New York City Opera (Les Noces de Figaro, Die Entführung aus dem Serail, La clemenza di Tito, Rinaldo), au Royal Danish Opera (Orfeo), Glimmerglass Festival (Partenope, Agrippina), au New Israeli Opera (L'incoronazione di Poppea), au Aldeburgh Festival (Faerie Queen), au Edinburgh Festival (Clemenza di Tito), au Spoleto Festival (Giasone, Tamerlano, L'Île de Merlin), au English National Opera (Orfeo, Ariodante, Semele, Xerxes, Il combattimento di Tancredi e Clorinda), au Bayerische Staatsoper (Rinaldo, Ariodante, Serse, Orlando, Orfeo ed Euridice, Il barbiere di Siviglia, Die Entführung aus dem Serail, Die Zauberflöte), au Welsh National Opera (Clemenza di Tito), ainsi qu’à Opera North (Radamisto, Retour d’Ulysse, La Flûte enchantée, Croesus), et au Los Angeles Opera (Giulio Cesare, L'incoronazione di Poppea).

En 1996, Harry Bicket fait ses débuts à Glyndebourne avec Théodora, production mythique mise en scène par Peter Sellars, et y est de nouveau invité en 1999 et en 2003. En 2004, il débute une collaboration avec le Metropolitan Opera avec une prodigieuse production de Rodelinda réunissant Renée Fleming et David Daniels et est immédiatement réengagé pour la saison 2006-07 pour diriger Jules César ainsi que La clemenza di Tito en mai 2008 et est à présent invité régulièrement. En 2001, sa première production à Barcelone de Jules César lui fait remporter le Opera Critics’ Prize de meilleur chef d’orchestre, et 2003 est l’année de ses débuts au Royal Opera House, Covent Garden avec Orlando de Haendel qui est nommé au Olivier Award dans la catégorie Best New Opera Production. La même année il dirige le Lyric Opera of Chicago pour la première fois et depuis est régulièrement ré-invité. En 2018 il reçoit le titre de Honorary Member of the Royal Academy of Music.

La discographie de Harry Bicket avec The English Concert comprend des enregistrements pour les labels Virgin Classics, Chandos, et Harmonia Mundi avec Elizabeth Watts, David Daniels, Lucy Crowe, Sarah Connolly et Rosemary Joshua et, dernièrement un enregistrement de concertos sorti en chez Signum en 2018. Il enregistrement également cinq albums avec The Orchestra of the Age of Enlightenment, dont une sélection d’Airs d’Opéra de Haendel avec Renée Fleming (Decca), un autre avec Ian Bostridge (EMI), ainsi que des extraits de Theodora, Serse, et la cantate La Lucrezia avec Lorraine Hunt Lieberson (Avie) qui a été nommé aux Grammy Awards. Son enregistrement Sento Amor avec David Daniels (Virgin Veritas) dans lequel figurent des airs de Gluck, Haendel et Mozart, est également nommé au Gramophone Awards tout comme Il tenero momento, airs de Mozart et Gluck, avec Susan Graham (Erato).

Décembre 2020

Harry Bicket se produit en accord avec Askonas Holt.

Tec Harry Bicket Richard Haughton Square
Photo Richard Haughton

Youtube Facebook Twitter Instagram